Jean-Michel Blanquer : ce cruel surnom inspiré de Kad Merad donné par ses collègues

Alors qu’il s’apprête à faire face à une grève des enseignants pour démarrer 2022, Jean-Michel Blanquer a répondu aux grévistes, ce mardi 11 janvier. Souvent décrié, le ministre de l’Éducation nationale a hérité d’un cruel surnom inspiré de Kad Merad, au sein du gouvernement.

Ce mardi 11 janvier, Jean-Michel Blanquer a répondu aux grévistes. Alors que la grève des enseignants doit démarrer ce jeudi 13 janvier, le ministre de l’Éducation nationale a appelé à « l’unité de la nation autour de son école », sur BFMTV. Mais ces mots risquent sûrement de peiner à faire le poids face à la fatigue ressentie au sein de l’ensemble des syndicats représentatifs, qui dénoncent « une pagaille indescriptible » dans les écoles en raison du protocole sanitaire. C’est un fait, Jean-Michel Blanquer est souvent décrié. Et ses collègues lui ont même donné un cruel surnom, inspiré de Kad Merad

C’est Politico qui nous apprend que le ministre de l’Éducation nationale est surnommé par certains de ses collègues au gouvernement « Jean-Michel Apeuprès« . Il s’agit d’un personnage inventé par Kad Merad au début des années 2000 au moment où le duo Kad et O rencontre un grand succès sur Canal+. Parmi la compil des chanteurs inconnus inventés par Kad Merad et Olivier Baroux, Jean-Michel Apeuprès est l’un des plus drôles. Et c’est en raison de sa manière de communiquer sur la crise Covid que ce surnom a été donné Jean-Michel Blanquer.

>> Découvrez le diaporama : « Olivier Véran, Gérald Darmanin, Roselyne Bachelot… Qui sont les ministres en 2021 ? »

Jean-Michel Blanquer désavoué

C’est d’ailleurs une raison qui a poussé Jean Castex de se charger des annonces, le 10 janvier. Et nos confrères précisent que le chef de l’État lui-même a désavoué le ministre de l’Éducation nationale. Alors qu’il accordait un long entretien au Parisien, il a répondu à une enseignante regrettant la forme des annonces sur les différents protocoles sanitaires : « Vous avez raison. Je vous donne le point. Il faut plus d’anticipation. »

Crédits photos : Stephane Lemouton / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet