Jean-Michel Blanquer a frôlé la mort : il raconte sa terrible expérience

Dans une interview accordée à Paris Match, Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, a raconté le jour où il a failli mourir noyé. C’était en Guyane, en 2006 : “J’ai senti l’odeur âcre de la mort”, a-t-il confié.

Jean-Michel Blanquer

Avant d’être nommé ministre de l’Éducation nationale en 2017, Jean-Michel Blanquer connaissait déjà bien l’hôtel de Rochechouart. Et pour cause, il a été Directeur adjoint du cabinet du ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Gilles Robien, sous la présidence de Jacques Chirac, puis directeur général de l’enseignement scolaire auprès du ministre de l’Éducation nationale Luc Chatel, sous Nicolas Sarkozy. Avant cela, Jean-Michel Blanquer a été recteur de l’Académie de Guyane, de 2004 à 2006. Là-bas, il a bien cru mourir. Il a failli “laisser sa peau” sur une pirogue, a-t-il raconté dans une interview à Paris Match.

Jean-Michel Blanquer : “J’ai senti l’odeur âcre de la mort”

C’était sur le fleuve Maroni, à la frontière entre la Guyane et le Suriname. “En 2006, alors que l’eau était à une hauteur exceptionnelle et le courant très fort, nous avons heurté un rocher. La coque s’est brisée avant de disparaître, a confié Jean-Michel Blanquer. Et d’ajouter : “J’ai été entraîné par un tourbillon vers le fond. Puis j’ai dérivé. J’ai senti l’odeur âcre de la mort.” Heureusement, le compagnon d’Anna Cabana a été aidé : “J’ai fini par être recueilli par deux Surinamais Rastas qui passaient du reggae dans leur pirogue.” Et tout le monde s’en est sorti sain et sauf. “Tous mes compagnons de voyage ont pu être sauvé”, a-t-il précisé.

Un moment traumatisant dont Jean-Michel Blanquer garde tout de même un souvenir sur son bureau au ministère de l’Éducation, où il a accueilli les journalistes de Paris Match : une pirogue miniature exposée entre un maillot de l’équipe de France encadré et une figurine de Tintin.

Source: Lire L’Article Complet