Jean-Marie Le Pen abandonne Eric Zemmour et encourage sa fille Marine

Mardi 16 novembre 2021, Jean-Marie Le Pen s’est exprimé au sujet de sa fille dans les colonnes du Télégramme. Cette fois-ci, l’homme politique a préféré complimenter la politique de Marine, contrairement à celle d’Éric Zemmour.

  • Jean-Marie Le Pen
  • Marine Le Pen

La relation entre Jean-Marie Le Pen et Marine, sa fille cadette, n’a pas toujours été au beau fixe. Pourtant, tous les deux ont une passion commune : la politique. Mais c’est aussi ce qui a été la source de leurs disputes. En 2015, l’homme politique a soudainement été exclu de la présidence du Front National, un parti qu’il avait pourtant co-fondé en 1972. Et son successeur n’a été autre que sa fille Marine Le Pen. Une nouvelle responsabilité que l’époux de Jany a vue comme une trahison. S’en sont suivies plusieurs années de tension au sein du duo.

Jean-Marie Le Pen n’hésite d’ailleurs pas à encourager certains opposants politiques de Marine. Samedi 2 octobre 2021, c’est dans les colonnes du Monde qu’il a annoncé son soutien à Éric Zemmour, qu’il voyait comme un potentiel candidat idéal à la présidentielle de 2022. « Marine a abandonné ses positions fortifiées et Eric occupe le terrain qu’elle a quitté », a confié le nonagénaire, ne manquant pas l’occasion de tacler sa cadette. Au moment de cet entretien, le célèbre polémiste ne cessait de remonter dans les sondages. Mais depuis, il stagne et la présidente du Rassemblement National creuse l’écart.

Jean-Marie Le Pen fait un pas vers sa fille Marine

Voyant les résultats des sondages évoluer, Jean-Marie Le Pen n’a pas semblé étonné. « J’avais prévu qu’Éric, que j’aime bien, allait connaître un plafond », a confié l’homme politique le mardi 16 novembre 2021 auprès du Télégramme, avant d’ajouter : « La politique est un métier dont l’apprentissage est difficile. Comme journaliste, il pouvait choisir ses cibles. Il était celui sur lequel on ne tire pas. Là, il va prendre des coups et il n’y est sans doute pas préparé. Il n’est pas à la hauteur de l’événement ». À travers cette observation, Jean-Marie Le Pen estime que sa fille est finalement la mieux préparée pour la course à l’Élysée : « Marine, elle, a quand même un certain métier. Elle a subi de cruels échecs et elle est capable de mieux les affronter ». Serait-ce un premier pas vers la réconciliation ?

Source: Lire L’Article Complet