Jean-Luc Mélenchon, son héritier enfin désigné ? Cette nomination qui fait jaser

Ce samedi 10 décembre, Manuel Bompart devrait prendre officiellement les rênes de La France Insoumise lors d’une réunion organisée entre les cadres et les militants du parti. Un choix qui en a surpris plus d’un.

Serait-ce la fin d’un long suspense ? À la recherche de leur nouveau chef de file depuis plusieurs semaines, La France Insoumise semble avoir trouvé l’homme de la situation. Selon les informations de La Dépêche, Manuel Bompard serait en bonne voie pour prendre la tête du parti. Le député des Bouches-du-Rhône devrait ainsi succéder à Jean-Luc Mélenchon à l’issue d’une réunion organisée entre les cadres et les militants du parti, ce samedi 10 décembre. Auprès de nos confrères de l’AFP, le politique de 36 ans a confié qu’il allait « probablement assumer » la direction opérationnelle de LFI. Depuis le retrait d’Adrien Quatennens en septembre dernier, Manuel Bompard assurait la coordination opérationnelle du mouvement. Très investi dans cette nouvelle mission, le proche de Jean-Luc Mélenchon a indiqué qu’il « poursuivrait probablement ce travail ».

En prenant les rênes de La France Insoumise, Manuel Bompard sera donc chargé de coordonner les différents « espaces » et « pôles », dont les responsables seront également annoncés ce samedi. Cependant, cette désignation faite par « consensus » en a surpris plus d’un. « Ça aurait pu être une rampe de lancement un peu sympa et on apprend ça par l’AFP quarante-huit heures avant« , a déploré un élu auprès de nos confrères de Libération. De son côté, Clémentine Autain ne semble pas conquise par ce choix final. « À titre personnel, j’ai plaidé pour que François Ruffin soit dans la direction parce qu’il est une figure importante du mouvement », a-t-elle confié dans les colonnes de La Dépêche. Ambiance, ambiance…

>> PHOTOS – Jean-Luc Mélenchon : découvrez les femmes qui ont compté dans sa vie

Jean-Luc Mélenchon : cette personnalité qu’il refuse de voir à sa succession

Si Manuel Bompard venait à être officiellement élu, cette nomination rassurera certainement Jean-Luc Mélenchon. Et pour cause. Bien qu’elle soit devenue l’un des visages forts du parti, Clémentine Autain ne serait pas dans les petits papiers du politique de 71 ans. Comme l’a rapporté Le Parisien, dans son édition du 22 novembre 2022, il semblerait clair et net que le tribun “n’adoubera jamais” l’ancienne membre du parti communiste français. C’est du moins ce qu’a laissé sous-entendre une source décrite par nos confrères comme un “chapeau à plumes de la Nupes”.

Il faut dire que les deux personnalités politiques ne sont pas toujours d’accord sur tout et qu’elles n’hésitent pas à s’affronter au sujet de leurs nombreux “désaccords”. Ceci a notamment été le cas au sujet de l’affaire Adrien Quatennens. La femme politique de 49 ans, également conseillère régionale d’Île-de-France, n’avait pas eu peur de “se désolidariser publiquement” du député LFI, pour rester fidèle à sa ligne de conduite et ses convictions féministes. Pas sûr alors que Jean-Luc Mélenchon soutiendra l’éventuelle candidature de Clémentine Autain, désireuse de tenter sa chance dans la course à l’Élysée en 2027.

Crédits photos : Jonathan Rebboah / Panoramic / Bestimage

A propos de

  • Abonnez-vous à vos stars préférées et recevez leurs actus en avant première !

  • Jean-Luc Mélenchon

  • Manuel Bompard

À découvrir en images

PHOTOS – Jean-Luc Mélenchon : découvrez les femmes qui ont compté dans sa vie




Autour de

Source: Lire L’Article Complet