Jean-Luc Lahaye accusé d’agression sexuelle : des détails sordides dévoilés

Selon les informations relayées le jeudi 4 novembre par Le Parisien, Jean-Luc Lahaye, accusé d’agression sexuelle, a vu sa garde à vue prolongée. Nos confrères dévoilent des détails sur les protagonistes de cette affaire.

  • Jean-Luc Lahaye

Mercredi 3 novembre 2021, Le Parisien révélait que Jean-Luc Lahaye avait été placé en garde à vue. Le chanteur est accusé de « viols et agressions sexuelles sur mineur de plus de 15 ans ». Les faits remonteraient entre 2013 et 2014, période à laquelle l’artiste aurait « abusé sexuellement de deux adolescentes âgées de 16 et 17 ans ». Les deux femmes qui avaient déjà porté plainte, avant de se rétracter, auraient été contraintes de poser dénudées devant des caméras d’ordinateurs. Selon les révélations de l’AFP publiées le jeudi 4 novembre, le chanteur va passer une nouvelle nuit en garde à vue dans les locaux de l’Office central pour la répression des violences aux personnes. Selon nos confrères, elle pourrait durer jusqu’à vendredi, atteignant ainsi le plafond maximum : 72 heures. Le quotidien Le Parisien revient le 4 novembre sur cette histoire en dévoilant des détails sordides.

La garde à vue d’une des mères des victimes prolongée

Dans l’article, nos confrères évoquent l’implication de la fille de Jean-Luc Lahaye : « D’après nos informations, la fille du chanteur, Margaux, a également été placée en garde à vue ce mercredi matin pour ‘subornation de témoin’ et ‘complicité de viol’ avant que cette mesure ne soit levée dans la soirée, en raison de son handicap. La jeune femme est désormais entendue librement, selon une source proche de l’enquête ». Deux autres femmes ont également été placées en garde à vue : les mères des deux jeunes filles, présumées victimes. En effet, fans inconditionnelles du chanteur, elles auraient poussé leur filles à avoir des relations avec l’artiste. Elles sont accusées de « non-dénonciation de crime » et de « complicité de viol ». L’une d’elles a d’ailleurs vu sa garde à vue prolongée le jeudi 4 novembre, tandis qu’une autre a été libérée. Le Parisien précise aussi que le chanteur risque gros. En « raison de ses antécédents judiciaires, la justice pourrait demander son placement en détention provisoire ». Jean-Luc Lahaye est présumé innocent jusqu’à l’issue de l’affaire.

Source: Lire L’Article Complet