Jean-Loup Dabadie : qui était Geneviève Dormann, sa première femme ?

Jean-Loup Dabadie est mort le 24 mai 2020, soit il y a deux ans jour pour jour. S’il a vécu ses derniers instants au côté de Véronique Bachet, l’homme de lettres a en réalité été marié trois fois. Qui était sa première femme, Geneviève Dormann ?

Jean-Loup Dabadie a vécu plusieurs histoires d’amour au cours de sa vie. S’il a passé la fin de sa vie au côté de Véronique Bachet, qui s’est déchirée avec la fille de l’homme de lettres après la mort de ce dernier, le parrain de Nicolas Bedos, qui s’est éteint le 24 mai 2020, a connu deux autres mariages. Il a épousé Marie Martin-Guyot, qui lui a donné deux fils, prénommés Clément et Florent. Avant elle, il a été en couple – et marié – avec Geneviève Dormann, avec laquelle il a eu une fille prénommée Clémentine. Mais alors, qui était sa première épouse ? Romancière et journaliste, la première femme de Jean-Loup Dabadie n’était autre que la fille de l’ancien ministre Maurice Dormann.

Passionnée par les lettres et les mots, à l’instar de celui qui fut son mari, Geneviève Dormann a travaillé pour plusieurs titres de presse écrite. Elle a collaboré avec Marie Claire, Le Figaro ou bien Le Point. Elle a également été présente à la radio, notamment dans Les Grosses Têtes diffusée sur RTL ou dans l’émission On va s’gêner sur Europe 1. En parallèle de sa carrière de journaliste, celle qui était connue pour avoir « un caractère bien trempé » selon 20 Minutes, s’est fait connaître pour sa plume, qui se voulait libre et insolente. Au cours de sa vie, l’ex-femme de Jean-Loup Dababie a écrit une quinzaine d’ouvrages.

Elle est morte en 2015

Geneviève Dormann, qui a déjà été mariée une première fois à 17 ans, avant de former un couple avec Jean-Loup Dabadie pendant cinq ans, est décédée le 13 février 2015. Elle avait 81 ans. À l’époque, Fleur Pellerin, qui était encore ministre de la Culture, avait tenu à saluer « une femme libre à la plume provocante, une aventurière au verbe haut« , qui « savait comme personne rendre le rire intelligent« , avait-elle indiqué dans un communiqué toujours disponible sur le site du ministère au sujet de l’auteure de La Fanfaronne. Par son impertinence et sa provocation, Geneviève Dormann a marqué les esprits des amoureux de littérature.

Crédits photos : BEST IMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet