“Je venais d’accoucher…” : Léa Salamé sans tabou sur ce moment difficile

Interrogée par Télé Loisirs, Léa Salamé est revenue sur l’une des décisions les plus difficiles de sa carrière, après la naissance de son fils Gabriel.

Star de l’info sur France 2 et France Inter, Léa Salamé a de quoi rendre jaloux tous ses confrères. Mais sa carrière a aussi été faite de moments plus délicats : « Il y a en a eu beaucoup !« , répond-elle ainsi à Télé-Loisirs, curieux de connaître les décisions les plus difficiles que la journaliste a dû prendre. Elle évoque notamment cette proposition refusée en 2017, juste après la naissance de son fils Gabriel : présenter seule la matinale de France Inter.

« Je venais d’accoucher et, à ce moment-là, je ne me sentais pas à la hauteur pour remplacer Patrick Cohen en tant que seule anchorwoman, reconnaît la compagne de Raphaël Glucksmann. J’ai préféré partager l’affiche avec Nicolas Demorand. Faire de bons choix, c’est aussi savoir dire non à des propositions très séduisantes sur le papier. Il m’est arrivé de dire non à des propositions que d’autres, sans doute, auraient accepté…« 

>> PHOTOS – Léa Salamé, Pascal Praud… Découvrez notre diaporama sur les couples des stars de l’info

Malgré des doutes, Léa Salamé va continuer à animer la matinale

Une décision qu’elle est aujourd’hui loin de regretter. En plus de présenter la matinale la plus écoutée de France, Léa Salamé s’est liée d’amitié avec Nicolas Demorand. « C’est un mariage tellement réussi« , résumait-elle récemment dans Stratégies. Le rythme éreintant et la volonté de passer plus de temps avec son fils ont toutefois généré des doutes chez elle. Mais finalement, elle a choisi de rester : « Oui, je rempile, au moins un an de plus, assure-t-elle à Télé-Loisirs. J’ai songé à arrêter. Mais je suis très attachée au service public, à cette maison et à Nicolas Demorand. L’actualité de la guerre en Ukraine et ses conséquences m’ont convaincue de le faire. »

Crédits photos : COADIC GUIREC / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet