« Je ne vous suis pas » : Apolline de Malherbe et la députée Souad Zitouni ont un échange tendu sur le voile

Invitée chez Apolline de Malherbe, vendredi 5 février, la députée Souad Zitouni (En Marche) a eu du mal à convaincre la journaliste de RMC sur la question du voile.

A propos de

  1. Apolline de Malherbe

C’est le débat du moment sur la scène politique et médiatique. Baptisé projet de loi “confortant le respect des principes de la République“, et visant à lutter contre les séparatismes, ce texte a donné lieu à un nouveau vif échange sur l’antenne de RMC. Vendredi 5 février, Apolline de Malherbe recevait en effet Souad Zitouni, dont le nom figure parmi les signataires d’une récente tribune mettent en garde contre le retour des polémiques sur le voile islamique lors de l’examen du texte.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les deux femmes n’ont pas toujours semblé sur la même longueur d’onde. Notamment en ce qui concerne le voile porté par des enfants. Car selon Souad Zitouni, une fillette peut parfaitement refuser de le porter malgré l’avis de ses parents. “Bien sûr qu’une enfant de 7 ou 8 ans peut le dire, assure la députée et avocate. A ses parents, à sa maîtresse, à ses amis. Et si c’est le cas, elle sera défendue comme tous les autres enfants car les enfants ont la parole en France. C’est ce qui est formidable en France, on a aussi des avocats d’enfants”, rappelle l’élue du Vaucluse.

https://youtube.com/watch?v=JSrBXr5FxnI%3Frel%3D0%26showinfo%3D1

“Ah bon, elle peut distinguer ce qui est bien ou pas ?”

Une vision pas vraiment réaliste selon Apolline de Malherbe : “Pour vous, la petite fille de 8 ans est complètement libre, elle peut distinguer ce qui est bien ou pas face à ses parents… ? Alors là, j’avoue que je ne vous suis pas. Elle sera capable de dire à ses parents : “Non je ne veux pas” ?“. “Si ses parents ne l’entendent pas, d’autres l’entendront, répond alors Souad Zitouni. On est dans un état de droit. Si cela porte atteinte à l’intérêt supérieur de l’enfant, à ce moment-là ils devront s’expliquer“, assure-t-elle, avant de faire un parallèle avec les autres signes religieux, pour ne “pas stigmatiser” l’islam. Pas sûr qu’elle ait convaincu la journaliste.

Crédits photos : Capture RMC Découverte

Source: Lire L’Article Complet