« Je ne voulais pas me mettre à poil dans un lit » : pourquoi Chantal Goya s’est éloignée du cinéma

Interviewée par Nice-Matin, ce vendredi 3 décembre, Chantal Goya a dévoilé la véritable raison pour laquelle elle a abandonné son métier d’actrice pour se consacrer à la chanson et à la scène.

Ce vendredi 3 décembre, Chantal Goya s’est confiée à nos confrères de Nice-Matin, à l’occasion de la sortie de son album spécial pour Noël. La chanteuse de 79 ans en a profité pour parler de sa carrière musicale, mais aussi de la raison pour laquelle elle a abandonné le cinéma, milieu dans lequel elle a commencé à travailler avant de se lancer dans la chanson. Celle qui a joué dans le film Masculin féminin réalisé par Jean-Luc Godard, et qui devait jouer dans L’Étau, signé Hitchcock a en effet « arrêté » le septième art pour des raisons personnelles.

« Je ne voulais pas me mettre à poil dans un lit et embrasser quelqu’un d’autre que mon mari », a expliqué l’épouse de Jean-Jacques Debout, avec lequel elle a visiblement une relation fusionnelle. « On était toujours ensemble », s’est-elle souvenue, en soulignant que, « grâce à » lui, elle a pu « rencontrer Aznavour, Barbara, Trenet, Bécaud ». « C’était une autre époque », a lancé Chantal Goya, ravie d’avoir pu connaître autant de personnalités phares de la chanson française. Quoi qu’il en soit, celle qui a fait le choix de se consacrer à la musique peut se réjouir d’avoir pris la bonne décision puisque son public est toujours au rendez-vous, malgré les années.

« Je n’ai pas vendu mon âme au diable »

« C’est formidable tout ça. Je crois que les Français m’aiment beaucoup. Je fais un peu partie de leur famille. Ils sont extraordinaires avec moi » a-t-elle affirmé avec enthousiasme. Celle qui continue à se produire sur scène, pour le plus grand plaisir de ses fans, petits et grands, a estimé que « tout ça, c’est un cadeau du ciel ». « Peut-être parce que je n’ai pas vendu mon âme au diable. Que je n’ai pas suivi les modes », a-t-elle enchaîné, essayant de comprendre la raison de son infatigable succès.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias

Crédits photos : RACHID BELLAK / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet