“Je ne veux plus m’en préoccuper” : François Hollande prend ses distances avec le PS

A l’occasion de la sortie de son nouveau livre intitulé Bouleversements paru chez Stock, François Hollande débute une tournée médiatique. L’occasion pour l’ancien président de la République d’aborder la situation internationale mais de botter en touche quand il s’agit d’évoquer ouvertement l’avenir du parti socialiste.

Loin d’avoir dit son dernier mot ? En cette rentrée 2022, François Hollande débute un marathon médiatique pour promouvoir la sortie de son nouveau livre baptisé Bouleversements paru chez Stock, où il analyse la nouvelle donne mondiale. Profitant d’avoir la parole, l’ancien président de la République ne devrait pas manquer de critiquer la politique d’Emmanuel Macron et de faire à nouveau connaître sa farouche opposition à la Nupes. Pour lui, comme pour Bernard Cazeneuve, qui a publié un manifeste dans le JDD, « une autre gauche est possible ». Stéphane Le Foll, Carole Delga ou Hélène Geoffroy y croient. François Hollande semble aussi y croire, même si, à la différence de ces camarades socialistes, il a seulement « lu » mais pas « signé » ce manifeste.

En public, François Hollande préfère ne pas prendre ouvertement position. « Je ne suis plus dans les affaires du parti, je ne veux plus m’en préoccuper » a-t-il botté en touche comme le souligne le Parisien ce mercredi 7 septembre. Mais en coulisses, l’ancien chef d’Etat, gardien du temple socialiste, songerait vivement à l’avenir du PS. « Si d’ici au Congrès cette stratégie Nupes ne donnait pas grand place au PS et si le parti s’apprêtait à renoncer à présenter une liste aux européennes préférant se fondre dans une liste LFI, alors la minorité actuelle, pourrait devenir plus facilement une majorité«  espérerait secrètement François Hollande, selon l’un de ses interlocuteurs.

François Hollande, vent debout contre la Nupes

A maintes reprises, François Hollande s’est vivement opposé aux propositions de la Nupes. « Ce programme, compte tenu de l’importance des dépenses qu’il prévoit, compte tenu des promesses qu’il fait, serait incapable d’être exécuté« , a martelé l’ancien chef de l’Etat. Une formation politique contre laquelle l’ancien président de la République se bat, notamment parce qu’elle est en opposition avec sa vision politique comme l’avait analysé Patrick Cohen. « La Nupes ne rompt pas avec la tradition du PS, du moins celui des années 1970 et 1980, mais il tourne le dos à votre quinquennat« , avait souligné le journaliste face à François Hollande. Le bras de fer se poursuit entre l’ancien Premier secrétaire du PS et son meilleur ennemi, Jean-Luc Mélenchon…

Crédits photos : Aurélien Morissard/Panoramic/Bestimage

A propos de


  1. François Hollande

Autour de

Source: Lire L’Article Complet