“Je ne l’oublierai jamais” : Amber Heard fond en larmes à son procès contre Johnny Depp

Dans le procès qui l’oppose à son ex-mari Johnny Depp, Amber Heard a témoigné ce mercredi 4 mai 2022, racontant comment, selon elle, l’acteur l’aurait giflée pour la première fois en 2012, puis comment la violence se serait ensuite installée dans leur couple.

Le procès de Johnny Depp et Amber Heard, qui s’accusent mutuellement de violences conjugales et de diffamation devant le tribunal de Fairfax en Virginie, a commencé le 11 avril dernier et connaît de nombreux rebondissements. Ce mercredi 4 mai 2022, l’actrice d’Aquaman a témoigné pour la première fois, racontant non sans émotion, la première fois que l’ex-mari de Vanessa Paradis aurait levé la main sur elle en 2012. « Je ne l’oublierai jamais, cela a changé ma vie », a-t-elle déclaré. Ses propos ont été repris par NBC News.

Alors qu’ils buvaient un verre ensemble, Amber Heard avait posé une question anodine à Johnny Depp au sujet d’un de ses tatouages. « Il m’a giflée. J’ai ri, j’ai cru qu’il plaisantait et il m’a frappé au visage », a dit l’actrice, en larmes, ajoutant qu’elle avait « ri parce qu’(elle) ne savait pas quoi faire d’autre ». D’après la star de 36 ans, le père de Lily-Rose Depp lui aurait répondu : « Tu trouves ça drôle, salope ? ». « Il m’a giflée encore une fois, et là il était clair que ce n’était pas une blague, a poursuivi l’actrice de Bienvenue à Zombieland. Je n’ai pas bougé ni paniqué. Je l’ai juste regardé fixement. Et il m’a giflé une fois de plus, fort. Et c’est là que tout d’un coup, je me suis rendu compte que la pire chose qui pouvait m’arriver était arrivée. »

💬 "Il m’a mis une claque, et j’ai ri, parce que je ne savais pas quoi faire d’autre"

Le témoignage d'Amber Heard face à Johnny Depp, décrivant les premières violences à leur procès pic.twitter.com/sBPFPJXqek

>> PHOTOS – Les looks d’Amber Heard au tribunal lors de son procès contre Johnny Depp

Amber Heard sur Johnny Depp : « Je savais que je devais le quitter »

Questionnée par son propre avocat, Amber Heard a lancé : « Je savais que c’était un point de non-retour, je ne suis pas stupide. Je sais qu’on ne peut pas frapper une femme, un homme… Quiconque. Je savais que je devais le quitter. Ça m’a brisé le cœur. » Mais d’après ses explications, elle s’était ravisée lorsque Johnny Depp s’est « mis à pleurer, s’est agenouillé » : « Il m’a pris la main et a dit ‘‘Je ne ferai plus jamais ça. Je suis désolé chérie, j’ai cru que j’avais enfoui le monstre. Je l’ai déjà fait et je réussirai encore.' »

L’acteur de Pirates des Caraïbes s’est encore excusé un peu plus tard, lui promettant que cela « n’arriverait plus jamais ». « Alors je suis… », a commencé Amber Heard « restée dans cette relation ? » a complété son avocate. « Oui, j’ai cru qu’il y avait une ligne et qu’il ne la franchirait plus jamais. »

Toujours selon le témoignage d’Amber Heard, cet épisode a été le premier d’une longue série d’insultes, de crises de jalousies et de disputes violentes, son ex-mari étant sous l’effet des drogues et de l’alcool. L’actrice a également accusé Johnny Depp d’agression sexuelle, qui aurait eu lieu en 2013, alors qu’il était sous l’emprise de champignons hallucinogènes, lors d’un voyage avec des amis dans le désert de Californie. La mère de la petite Oonagh Paige a affirmé que son ex-mari lui a fait une crise de jalousie, apparemment persuadé qu’une femme était en train de flirter avec l’actrice bisexuelle. « Sais-tu quelle pression est nécessaire pour briser un poignet humain ? » l’aurait-il menacée.

« Je vais fouiller tes cavités intimes » : Amber Heard accuse Johnny Depp d’agression sexuelle

Toujours lors de ce voyage, Johnny Depp cherchait de la cocaïne dans leur camping-car, accusant son ex-femme de l’avoir cachée. « C’est alors qu’il a déchiré mes sous-vêtements, a témoigné Amber Heard. Il a procédé à une fouille de mes cavités corporelles. Il a répété :  »Je vais fouiller tes cavités intimes ». Il a enfoncé ses doigts en moi et les a tournés. » Après qu’Amber Heard a livré sa version des faits, les jurés ont pu voir une photo d’elle avec un bleu sur le bras. Elle avait envoyé ce cliché à sa mère le 23 mars 2013, pour lui montrer ce que son ex-mari lui aurait infligé. « Il m’a attrapée et maintenu au sol en criant, a-t-elle détaillé devant la cour.

Crédits photos : Sipa

Autour de

Source: Lire L’Article Complet