"J’ai déjà pensé à commettre l'irréparable" : Les troublantes confessions de Paul El Kharrat sur son dédoublement de la personnalité !

À l’occasion de la sortie de son dernier ouvrage autobiographique, Paul El Kharrat s’est confié à nos confrères d’Ici Paris sur les côtés les plus sombres de sa personnalité…

À l’occasion de la sortie de son ouvrage « Bienvenue dans mon monde : Moi, Paul, autiste asperger », Paul El Kharrat a accordé une interview à nos confrères d’Ici Paris. Un entretien au cours celui qui s’est fait connaître en 2019 en participant 153 fois au jeu télévisé « Les Douze Coups de midi » (TF1) a joué la carte de la transparence.

En effet, celui qui du désormais parti des « Grosses Têtes » de RTL a même fait savoir qu’il avait songé au pire… « C’est tout sauf simple ! Mon cerveau est constamment en ébullition, c’est épuisant. Je me réfugie souvent dans le rêve pour échapper aux autres et à la lourdeur du monde. Parfois, ils sont sombres et j’ai déjà pensé à commettre l’irréparable », a-t-il déclaré

« Je suis tellement entier que la fausseté de certains me blesse et engendre une violence extrême. Je suis le parangon du docteur Jekyll et de M. Hyde. Je lutte en permanence contre ce dédoublement de la personnalité, cette dualité. Ce n’est pas parce que je souris que je suis heureux », a ajouté Paul El Kharrat.

Ce n’est pas la première fois que l’homme met la lumière sur les côtés les plus sombres de sa personnalité. Le 28 septembre dernier, l’homme s’était en effet confié sur ses névroses lors du débriefing des « Grosses Têtes » avec Rachel Azria :« Je n’ai pas qu’un seul visage qui est gentil […], mais plutôt qui est tortueux, violent, agressif, dépressif donc un côté assez néfaste », avait-il déclaré… De quoi susciter la curiosité et donner envie de dévorer son dernier ouvrage pour en savoir plus !

À voir aussi :

L.Z.

Source: Lire L’Article Complet