Jacques Chirac : ce Noël passé avec sa maîtresse que Bernadette ne lui pardonnera jamais

En 1975, Jacques Chirac aurait décidé de passer les fêtes de Noël avec sa maîtresse, plutôt qu’avec son épouse, Bernadette Chirac.

  • Jacques Chirac
  • Bernadette Chirac

Il y a des Noël qui sont plus inoubliables que d’autres, et c’est pour les mauvaises raisons que Bernadette Chirac se souvient bien de celui de l’année 1975. Et pour cause : elle l’a passé seule, pendant que son mari, Jacques Chirac, était avec sa maîtresse. Car si déjà à l’époque, celui qui était le Premier ministre de Valéry Giscard d’Estaing était réputé pour être infidèle, il aurait au moins eu une liaison, comme le rapportait Jacques Toubon dans le Journal de 13 heures de France 2 le dimanche 31 mars 2019 : « Autour de Jacques Chirac, il y avait beaucoup de journalistes, et tous les journalistes protégeaient Jacques Chirac par rapport à la liaison qu’il était supposé avoir avec une des journalistes qui étaient là« , explique ainsi l’ex-conseiller de l’ancien président. Cette fameuse journaliste, elle travaillait à l’époque pour Le Figaro et elle s’appelle Jacqueline Chabridon.

Un plan bien ficelé

Alors que la fin de l’année approche, c’est une course contre la montre qui commence pour Jacques Chirac, qui préfère passer Noël avec Jacqueline, plutôt qu’avec Bernadette. Pour ne pas éveiller les soupçons de son épouse, il prend un premier avion, direction la Guyane. Puis, un second, pour la Guadeloupe. Son alibi est parfait : il rendrait visite aux habitants de l’outre-mer. Il est alors entouré de journalistes, et parmi eux, on trouve bien évidemment Jacqueline Chabridon. Pendant ce temps, Bernadette Chirac est seule avec ses deux filles, pour un réveillon beaucoup moins festif.

Malgré cet écart impardonnable, Jacques Chirac n’envisage pas le divorce avec Bernadette. Une rupture qui pourrait lui coûter sa carrière politique. « Il a à la fois le sens du devoir chevillé au corps, le sens de l’État et une immense ambition« , rapporte ainsi Béatrice Gurrey dans son ouvrage Les Chirac, les secrets d’un clan, paru en 2015 aux éditions Robert Laffont. Jacques Chirac et Jacqueline Chabridon finissent par se séparer deux ans plus tard. Une rupture très mal vécue par la maîtresse de celui qui deviendra président de la République en 1995, qui fait une tentative de suicide dont elle sortira finalement indemne.

Source: Lire L’Article Complet