Jack Lang : les mots bouleversants de sa femme Monique sur la mort de leur fille Valérie

Dans son nouveau numéro paru le 29 avril 2021, Paris Match consacre huit pages exclusives à Jack Lang, président de l’Institut du monde arabe. L’occasion d’évoquer son épouse, Monique, traumatisée à vie par la mort brutale de sa fille Valérie en 2013.

Restez informée

Une disparition qui aura soudé le couple tant dans l’amour que la douleur. Jeudi 29 avril 2021, Paris Match rend hommage à l’ancien ministre de la Culture, mais aussi de l’Éducation nationale, Jack Lang. Durant huit pages, ponctuées de photos d’archives au-côté de Lady Diana, Gérard Depardieu, la reine Elizabeth II ou encore le roi du Maroc Mohammed VI, l’homme politique de quatre-vingt-un ans se raconte en direct du 8e étage de l’Institut du monde arabe qu’il dirige depuis maintenant huit ans. Comme l’écrivent nos confrères de Paris Match, rien ne semble pouvoir perturber le petit nuage sur lequel flotte l’époux de Monique Lang. Pourtant, huit ans en arrière, au-côté de celle qui partage sa vie depuis soixante ans, Jack Lang a vécu un véritable drame familial : la mort brutale de sa fille Valérie.

“Tout semble dérisoire depuis la disparition de Valérie”

Alors qu’elle est au sommet de la gloire au début des années 2010, avec une carrière au théâtre qui bat son plein, Valérie Lang, âgée de quarante-sept ans, apprend qu’elle est atteinte d’une tumeur foudroyante au cerveau. Elle décède le 22 juillet 2013, seulement quelques mois avant sa première représentation de Phèdre sur les planches du Théâtre de la Ville. Pour Jack et Monique Lang, c’est une épreuve dont ils ne se remettront jamais vraiment… Dans une interview accordée à Gala en 2019, l’homme politique s’était confié à ce sujet : Valérie me manque énormément. Pas juste affectivement, intellectuellement aussi, dans sa radicalité. Valérie était un trésor, un bijou, une personne merveilleuse et une militante.”

Si aujourd’hui, Jack Lang semble avoir fait le deuil de sa plus jeune fille défunte, Monique Lang, elle, n’a plus jamais été la même. “Tout semble dérisoire depuis la disparition de Valérie, leur fille chérie”, peut-on lire dans Paris Match, avant d’entrevoir les quelques mots de sa mère : “J’ai changé…”, a confié Monique Lang, qui peine à ressortir ses luxueuses robes de soirée. Pour Jack Lang, l’arrivée de ses petits-enfants lui a donné un nouveau souffle : “Je suis peut-être un meilleur grand-père pour mes petites-filles Rebecca et Anna que je n’ai été un bon père. D’abord parce que j’ai plus de temps aujourd’hui et puis parce que, à 79 ans, j’ai davantage d’expérience de vie”, confiait-il à Gala en 2019. Une famille soudée dans le meilleur comme le pire…


Source: Lire L’Article Complet