Ivanka Trump : une « paria boycottée » ? Son retour à New York s'annonce rude

Vaincu à l’élection présidentielle américaine, Donald Trump devra quitter la Maison Blanche le mercredi 21 janvier 2021. Comment Ivanka, sa fille, sera-t-elle accueillie lors de son retour dans l’Upper East Side de New York ? Les langues se délient…

Le compte à rebours est lancé ! Après la victoire de Joe Biden à l’élection présidentielle américaine annoncée le samedi 7 novembre, son adversaire Donald Trump, qui ne concède toujours pas sa défaite, devra bientôt remballer ses cartons pour laisser place à son successeur. Autour de l’actuel président des États-Unis, c’est aussi toute sa famille qui s’apprête à retrouver son quotidien loin de la Maison Blanche, dès le mercredi 21 janvier 2021 – jour de l’investiture du futur président américain. Et pour certains d’entre eux, ce retour à leur vie d’avant ne s’annonce pas de tout repos.

Propulsés sur le devant de la scène internationale après la prise de pouvoir par le milliardaire, les Trump ont une renommée vieille de plusieurs années, à New York. “Ils étaient omniprésents”, a rapporté dans les colonnes de Tatler, Jill Kargman, fille de l’ancien chef de la direction de Chanel, Arie Kopelman, qui a côtoyé la famille de Donald Trump, au sein du quartier huppé de Manhattan, l’Upper East Side. Selon elle, ce sont Ivanka Trump et son mari Jared Kushner qui risquent de déchanter. S’ils étaient considérés comme des citoyens progressistes et honnêtes dans le passé, leurs quatre dernières années marquées par les scandales politiques, ont entaché leur réputation. “Je connais suffisamment de New-Yorkais indignés qui les boycotteront socialement”, a lâché Jill Kargman, auprès de nos confrères avant de poursuivre : “Je ne dis pas qu’ils leur lanceront des tomates, mais ils seront supprimés des listes d’invités et évités dans les restaurants.” Selon l’écrivaine de 46 ans, la haute conseillère du président des États-Unis et son époux ne pourront plus se rendre aux spectacles de Broadway et se promener dans les rues chics de la ville, sans se faire “huer” de manière “assourdissante”. Pour conclure, l’actrice américaine n’a pas mâché ses mots : “Je les vois comme Glenn Close à la fin des Liaisons dangereuses, avec tout l’opéra en train de se moquer”, a-t-elle lancé. Ça, c’est dit !

Un avenir politique pour Ivanka Trump ?

Mais alors, Ivanka Trump souhaite-t-elle vraiment retourner à sa vie de femme d’affaires, à la tête de sa marque de chaussures ? La femme de 39 ans, qui a pris goût à la politique, aurait déjà des vues sur la Maison Blanche. D’ailleurs, elle avait conclu un pacte avec son époux, lui permettant de se présenter avant son mari à l’élection présidentielle, comme le révélait son biographe Michael Wolff à travers son ouvrage Fire and Fury : Inside the Trump White House, paru le 5 janvier 2018. Un avenir toutefois incertain. Pour Nicole Bacharan, historienne spécialiste des Etats-Unis et co-autrice avec Dominique Simonnet du livre First Ladies, paru en septembre 2020 aux éditions Tempus,“c’est une piètre oratrice”, a-t-elle expliqué dans une interview accordée au Parisien, le mardi 10 novembre. Et d’ajouter : “Cette mondaine, naguère coqueluche des élites démocrates new-yorkaises, a abîmé son image avec ce mandat.” Un présage, là encore, de mauvais augure…

Article rédigé en collaboration avec l’agence 6Médias.

Crédits photos : Backgrid USA / Bestimage

Source: Lire L’Article Complet