INTERVIEW – La rentrée scolaire… de Cindy Fabre : « Mon fils a toujours adoré l’école »

C’est l’heure de la rentrée scolaire ! Ce jeudi 1er septembre, des millions d’enfants retrouvent le chemin des écoles. L’occasion pour les parents de se confier à Gala.fr sur ce jour si important. La première à se prêter au jeu : Cindy Fabre.

Ce jeudi 1er septembre, des millions d’enfants font leur rentrée scolaire… et les parents aussi par la même occasion. Pour ce jour particulier qui marque la fin des vacances d’été, Gala.fr est allé à la rencontre de personnalités qui ont un ou plusieurs enfants. Comment vivent-elles ce jour ? Leurs enfants sont-ils pressés de retrouver leurs copains ? Et comment appréhende-t-on les achats de fournitures ? Maman d’un garçon, Cindy Fabre, nouvelle cheffe de Miss France, a accepté de tout nous dire.

Gala.fr : En quelle classe entre votre enfant / vos enfants ?
Cindy Fabre
: Il rentre en CM2.

Gala.fr : Comment appréhendez-vous la rentrée scolaire de votre enfant ?
Cindy Fabre
: Mon fils a toujours adoré l’école, il y a en courant sans se retourner, je l’aborde toujours sereinement.

Gala.fr : Vous, ça vous rappelle de bons souvenirs ?
Cindy Fabre : Il m’épate car à son âge j’étais très stressée à l’idée de faire la rentrée d’école, vêtue de LA tenue décidée pour ce jour unique, tout est neuf de la chaussures au stylo, je n’étais pas très confortable avec tout cela. De plus, ma grande taille faisait toujours l’objet de moquerie, j’étais donc frileuse à l’idée de découvrir que j’allais être encore la plus grande de la classe.

Gala.fr : Êtes-vous du genre à emmener votre enfant à l’école ?
Cindy Fabre
: Je suis plutôt à vouloir l’emmener car c’est un privilège et un plaisir de courte durée pour nous parents, adolescents ils cherchent l’autonomie, alors j’en profite tant que j’en ai encore l’occasion.

Gala.fr : Quand faites-vous les achats de fournitures ?
Cindy Fabre : Mon fils a voulu les faire le 1er jour des vacances, nous les avons donc fait en avance, il n’y avait d’ailleurs quasiment rien en rayon! Cela nous permet de ne pas avoir la nostalgie des vacances au retour et de devoir faire les courses en dernière minute.

Gala.fr : Votre enfant a un parent célèbre. Appréhendiez-vous que votre enfant subisse son nom / votre notoriété ?
Cindy Fabre : Il est assez fier, et n’hésites pas à s’intégrer sur les photos lorsque l’on me demande une photo, il se vexerait d’ailleurs s’il n’en faisait pas partie.

Gala.fr : Votre enfant a-t-il déjà eu des problèmes à cause de son nom ?
Cindy Fabre
: Non, il est dans un petit village c’est assez tranquille.

Gala.fr : Quelles sont les questions que vous vous posiez avant la première rentrée des classes de votre enfant ?
Cindy Fabre : « Va-t-il pleurer et avoir du mal à se séparer de nous ? » Mais il a couru dans la cour sans se retourner !

Gala.fr : Quel genre d’écolier est votre enfant ?
Cindy Fabre : Il adore apprendre, et ne rechigne jamais à aller à l’école, il est plutôt du genre à regretter de tomber malade et d’avoir loupé des jours

Gala.fr : Les devoirs pour vous : une corvée ou un réel plaisir ?
Cindy Fabre : Pour moi ? Une corvée ! J’estime que les enfants ont comme nous, des journées chargées, où leur attention est requise pendant 7h, leur demander de réviser en rentrant de l’école c’est sacrifier le peu de temps qu’il nous reste avec eux, entre le repas, le temps libre, et le coucher.

Gala.fr : Comment gérez-vous le temps qui passe / l’enfant qui grandit ?
Cindy Fabre
: Il est difficile de voir nos tout petits devenir de plus grands enfants tant physiquement que caractériellement, ils s’affirment, deviennent indépendants, nous avons l’impression qu’ils nous échappent mais c’est aussi très beau de les voir grandir, évoluer et s’épanouir.

Gala.fr : Quel est votre meilleur souvenir de l’école ?
Cindy Fabre
: Lorsque j’ai eu mon bac! Ma maman a été d’une exigence redoutable depuis la primaire, il ne fallait absolument pas que je la déçoive et lui prouver que malgré « Trop de bavardages » sur mes bulletins, ne m’empêchait pas de suivre les cours. J’adorais l’économie, ma prof avait une attitude assez cool et m’a fait adoré cette matière. Par contre, je détestais l’anglais, non pas pour la matière mais à cause des professeurs qui me prenaient en grippe sans comprendre réellement ce qui n’allait pas chez moi, je ne pouvais pas progresser ce qui était très frustrant.

En quelle classe entre votre enfant ?
Cindy Fabre
: Il rentre en CM2.

– Comment appréhendez-vous la rentrée scolaire de votre enfant / vos enfants ?

Mon fils a toujours adoré l’école, il y a en courant sans se retourner, je l’aborde toujours sereinement.

– Vous, ça vous rappelle de bons souvenirs ?

Il m’épate car à son âge j’étais très stressée à l’idée de faire la rentrée d’école, vêtue de LA tenue décidée pour ce jour unique, tout est neuf de la chaussures au stylo, je n’étais pas très confortable avec tout cela. De plus, ma grande taille faisait toujours l’objet de moquerie, j’étais donc frilleuse à l’idée de découvrir que j’allais être encore la plus grande de la classe.

– Êtes-vous du genre à emmener vos enfants à l’école (ou ils se gèrent seuls),

Je suis plutôt à vouloir l’emmener car c’est un privilège et un plaisir de courte durée pour nous parents, adolescents ils cherchent l’autonomie, alors j’en profite tant que j’en ai encore l’occasion

– Quand faites-vous les achats de fournitures (En avance ou au dernier moment),

Mon fils a voulu les faire le 1er jour des vacances, nous les avons donc fait en avance, il n’y avait d’ailleurs quasiment rien en rayon! Cela nous permet de ne pas avoir la nostalgie des vacances au retour et de devoir faire les courses en dernière minute.

– Votre enfant a un/des parent.s célèbre.s. Appréhendiez-vous que votre enfant subisse son nom / votre notoriété ?

Il est assez fier, et n’hésites pas à s’intégrer sur les photos lorsque l’on me demande une photo, il se vexerait d’ailleurs s’il n’en faisait pas partie.

– Votre enfant a-t-il déjà eu des problèmes à cause de son nom / votre célébrité ?

Non, il est dans un petit village c’est assez tranquille

– Quelles sont les questions que vous vous posiez avant la première rentrée des classes de votre enfant ?

va-t-il pleurer et avoir du mal à se séparer de nous? mais il a couru dans la cour sans se retourner !

– Quel genre d’écolier est votre enfant ?

Il adore apprendre, et ne rechigne jamais à aller à l’école, il est plutôt du genre à regretter de tomber malade et d’avoir loupé des jours

– Les devoirs pour vous : une corvée ou un réel plaisir ?

Pour moi? une corvée!! J’estime que les enfants ont comme nous, des journées chargées, où leur attention est requise pendant 7h, leur demander de réviser en rentrant de l’école c’est sacrifier le peu de temps qu’il nous reste avec eux, entre le repas, le temps libre, et le coucher.

– Comment gérez-vous le temps qui passe / l’enfant qui grandit

Il est difficile de voir nos tout petits devenir de plus grands enfants tant physiquement que caractériellement, ils s’affirment, deviennent indépendants, nous avons l’impression qu’ils nous échappent mais c’est aussi très beau de les voir grandir, évoluer et s’épanouir.

– Quel est votre meilleur souvenir de l’école / matière préférée / matière détestée ?

Mon meilleur souvenir de l’école :

Lorsque j’ai eu mon bac! Ma maman a été d’une exigence redoutable depuis la primaire, il ne fallait absolument pas que je la déçoive et lui prouver que malgré « Trop de bavardages » sur mes bulletins, ne m’empêchait pas de suivre les cours 😉

J’adorais l’économie, ma prof avait une attitude assez cool et m’a fait adoré cette matière.

Je détestais l’anglais, non pas pour la matière mais à cause des professeurs qui me prenaient en grippe sans comprendre réellement ce qui n’allait pas chez moi, je ne pouvais pas progresser ce qui était très frustrant.

Crédits photos : JLPPA / Bestimage

A propos de


  1. Cindy Fabre

Autour de

Source: Lire L’Article Complet