INTERVIEW – La rentrée scolaire… d’Agathe Lecaron : « J’essaie d’aller chercher mes fils le plus souvent possible »

C’est l’heure de la rentrée scolaire ! Ce jeudi 1er septembre, des millions d’enfants retrouvent le chemin des écoles. L’occasion pour Agathe Lecaron de se confier à Gala.fr sur ce jour si important.

Ce jeudi 1er septembre, des millions d’enfants font leur rentrée scolaire… et les parents aussi par la même occasion. Pour ce jour particulier qui marque la fin des vacances d’été, Gala.fr est allé à la rencontre de personnalités qui ont un ou plusieurs enfants. Comment vivent-elles ce jour ? Leurs enfants sont-ils pressés de retrouver leurs copains ? Et comment appréhende-t-on les achats de fournitures ? Maman de deux garçons, Agathe Lecaron a accepté de tout nous dire.

Gala.fr : En quelle classe sont vos enfants ?
Agathe Lecaron
: Félix va rentrer au CP et Gaspard en CE2. Donc c’est une grande rentrée pour le petit !

Gala.fr : Comment abordez-vous cette rentrée des classes ?
Agathe Lecaron
: Je suis comme toutes les mamans, en retard ! (rires) J’ai fait la maligne en me disant que j’allais tout acheter avant les vacances pour que la rentrée soit moins rude et puis, je me suis rendue compte que j’avais oublié plein de trucs. Je devais être fatiguée… Donc en fait, il restait quasiment tout à faire avant la rentrée !

https://www.instagram.com/p/CN9UfeTAO9N/

A post shared by Agathe Lecaron (@agathelecaron)

Gala.fr : Quand avez-vous fait les achats de fournitures ?

Agathe Lecaron : Je vous aurais dit que j’étais une maman très organisée il y a deux mois et en fait, je me suis rendue compte que j’étais bordélique. Il faut absolument en être consciente.

Gala.fr : Êtes-vous du genre à emmener vos enfants à l’école ou se gèrent-ils seuls ?

Agathe Lecaron : Ils ne se gèrent pas seuls parce qu’ils sont encore trop petits. Quant à moi, je ne peux pas les emmener à l’école parce que c’est pile poil au moment des Maternelles qui est en direct. Mais en revanche, mon mari le fait. Moi, j’essaie d’aller les chercher le plus souvent possible. Donc c’est quand même cool.

https://www.instagram.com/p/CTE0XgIAX9T/

A post shared by Agathe Lecaron (@agathelecaron)

Gala.fr : Quel genre d’écoliers sont vos enfants ?
Agathe Lecaron
: Ils sont très différents ! Gaspard est très scolaire, il est du genre à aller prendre un livre à la bibliothèque entre midi et deux et à m’engueuler quand j’ai oublié de lui faire faire un exercice pendant les devoirs. L’autre, on ne peut pas dire qu’il ait un goût de l’effort très prononcé (rires). Il est plutôt du genre à esquiver, donc on va voir ce que ça va donner au CP… En même temps, il est hyper intéressé, il retient plein de choses. Mais il y en a un qui est beaucoup plus scolaire que l’autre, c’est certain.

Gala.fr : Les devoirs pour vous, c’est plus une corvée ou un réel plaisir ?

Agathe Lecaron : C’est un cauchemar ! Déjà quand je devais les faire moi, c’était un cauchemar, mais alors là… C’est l’horreur parce que c’est toujours des motifs de dispute, parfois moi-même je ne comprends pas le truc, ça dure des heures… C’est après une journée d’école pour eux, après une journée de travail pour nous, donc c’est vraiment dur. En primaire, normalement, il ne devrait pas y avoir de devoirs, mais il paraît que ce sont les parents qui réclament. Et ça, je ne comprends pas !

https://www.instagram.com/p/Bxt7i_ooo_Q/

A post shared by Agathe Lecaron (@agathelecaron)

Gala.fr : Vos enfants ont-ils déjà rencontré des problèmes à cause de votre célébrité ?
Agathe Lecaron
: Non pas encore. Ils sont tout petits et c’est une école qui est très cool, bon enfant, familiale… Il n’y a pas de distance, tout le monde me connaît. J’ai dû aller dans la classe de Gaspard pour parler de Fort Boyard, parce que j’ai fait Fort Boyard l’année dernière, donc c’est plutôt la classe pour lui !

Gala.fr : Quel est votre meilleur souvenir de l’école ?

Agathe Lecaron : Mes meilleurs souvenirs d’école, c’est quand je n’y allais pas. Moi j’étais une décrocheuse donc l’école, c’était dramatique. J’avais 1 en maths, 0,5 en physique, j’avais des notes horribles ! Quand j’étais au collège, je séchais, j’allais au café. J’ai quand même redoublé ma troisième et j’ai raté mon brevet des collèges, c’est suffisamment rare pour être souligné…

Gala.fr : Aucune matière, pas même un professeur, ne trouvaient grâce à vos yeux ?

Agathe Lecaron : En terminale, j’ai bien aimé mes cours de philo. J’ai toujours réussi à passer parce que je mettais un coup de collier au troisième trimestre et ils se disaient : ‘bon allez, on lui laisse une chance.’ Ce qui est marrant, c’est que j’ai compris la méthode de mon prof de philo le jour de l’épreuve du bac. Il avait une méthode imparable pour construire un raisonnement et il m’a marquée, parce que sa méthode me sert encore aujourd’hui. Donc lui, il était vraiment formidable !

Gala.fr : En voyant vos enfants grandir, comment appréhendez-vous le temps qui passe ?

Agathe Lecaron : J’ai eu mes enfants tard, donc je suis une mère vieille. Plus ils grandissent, plus ils s’autonomisent. Je sais qu’il me reste encore de belles années avec eux à la maison, donc pour le moment, ça va. Après, c’est sûr que j’ai un peu la nostalgie de mes bébés… Par exemple, le grand ne veut plus me tenir la main. Mais à chaque fois qu’ils s’autonomisent, je me dis que j’ai bien fait mon boulot de maman. J’essaie de rester philosophe.

Crédits photos : BEST IMAGE

A propos de


  1. Agathe Lecaron

Autour de

Source: Lire L’Article Complet