Impliquée dans un trafic de gélules pour avoir les fesses de Kim Kardashian, une très célèbre influenceuse française face à la justice

Une très célèbre influenceuse française et trois de ses proches se retrouvent face à la justice pour avoir participé à un trafic de gélules. Ces médicaments pour prendre du poids, et notamment obtenir des fesses XXL à la Kim Kardashian, se sont vendus comme des petits pains.

La mode des fesses XXL, appelée l’effet “boum boum” dans le milieu de la beauté, fait fureur. Certaines femmes sont prêtes à tout pour avoir les fesses de stars américaines, comme Kim Kardashian ou Beyoncé. Même à prendre des produits dopants interdits… aux chevaux ! Une très célèbre influenceuse française a flairé que ce business pouvait lui rapporter gros. Elle a donc décidé de se lancer dans le trafic de gélules pour grossir et obtenir des fesses très rebondies. Mais comme le rapporte “Le Parisien”, ce trafic de médicaments pour prendre du poids vient d’être démantelé. Une première en Ile-de-France. À la tête du réseau : S., cette fameuse influenceuse de Seine-Saint-Denis. Avec l’aide de trois de ses proches, S. vendait ces comprimés à des milliers de clients dans le monde entier. “J’ai toujours été maigre, confie l’influenceuse. Cela me complexait énormément. Impossible de grossir. Jusqu’au jour où ma belle-sœur m’a rapporté d’Afrique un produit qui a tout de suite super bien fonctionné. En une semaine, j’ai pris trois kilos sans effets secondaires ! C’était un truc de malade”. S. explique avoir été démarchée par des amies et des connaissances, elles aussi à la recherche du produit miracle. “Tout le monde me demandait comment j’avais fait”, affirme S, qui travaillait dans le commerce de vêtements. L’influenceuse change d’activité du jour au lendemain et se rend compte que son nouveau business est plus que juteux. “Depuis janvier dernier jusqu’à son interpellation, la businesswoman aurait engrangé plus de 250 000 euros de chiffre d’affaires“, nous apprend “Le Parisien”.

Prison et 10.000 euros d’amende pour l’influenceuse 

Le réseau a été démantelé à la suite d’un signalement de La Poste. Une enveloppe, contenant de “mystérieux comprimés roses et blancs“, a attiré l’attention du service sécurité de La Poste. Les médicaments ont ensuite été analysés dans un laboratoire. Ils contiennent de la dexaméthasone, “une puissante hormone de synthèse utilisée en médecine notamment pour son effet anti-inflammatoire”. C’est cette hormone qui peut aussi avoir l’effet d’un produit dopant et qui est interdit aux sportifs et aux chevaux. La dexaméthasone est interdite hors prescription médicale. S. et ses trois complices ont été placés en garde à vue par la gendarmerie des transports aériens puis jugés en comparution immédiate il y a quelques jours. L’influenceuse a été condamnée par le tribunal correctionnel de Bobigny à un an de prison dont six mois ferme aménageables pour trafic de psychotropes. Elle a également écopé d’une amende de 10 000 euros. Pour Laure Berrebi Amsellem, l’avocate de la jeune femme, la justice s’est montrée “clémente“. “Les magistrats ont compris que ma cliente était une personne authentique qui voulait surtout partager sa propre expérience”, se réjouit-elle.

A voir aussi : 

La rédaction 

Source: Lire L’Article Complet