« Ils peuvent toujours courir » : Anne Hidalgo a pris sa décision, c’est non !

Quelques semaines après l’officialisation à Rouen, la candidate Anne Hidalgo dépasse difficilement les 7% des voix dans les sondages. Mais la maire de Paris assure ne pas avoir dit son dernier mot, il n’est pas question qu’elle se rallie aux écologistes.

Candidate « fusée », c’est ainsi que Patrick Kramer, président du groupe socialiste au Sénat, qualifiait Anne Hidalgo au début de l’été. Mais quelques semaines après l’officialisation de sa candidature à la présidentielle de 2022, Anne Hidalgo affiche seulement 4 à 7 % des voix dans les sondages. Ce qui lui vaut les railleries de certains, parmi lesquels sa rivale Rachida Dati. Mais il en faudra plus pour décourager la maire de Paris. Se rallier aux écologistes ? « Ils peuvent toujours courir« , rapporte un proche, dans Le Parisien.

Affronter Yannick Jadot ne lui fait pas peur. Les écologistes comptent pourtant de nombreux ralliements venus du PS, à l’instar de François Lamy, ex-ministre de Hollande, et en espèrent d’autres. Une responsable du parti ironise sur la possible venue d’Anne Hidalgo en personne : « Dans son parti, on voit des cadres qui disent on se revoit bientôt, qui laissent la porte ouverte« . « Ils peuvent toujours courir« , réagit un proche de la maire.

Un « coup de booster » à venir

Dans la nuit, le PS va faire imprimer des milliers de tracts barrés du slogan « Anne Hidalgo, le courage, la justice » qui seront distribués dès ce week-end. Ses proches préfèrent rester optimistes et penser que cela est simplement lié à manque de visibilité de la candidate ces dernières semaines. Patrick Kanner, son soutien, assure qu’il n’est pas inquiet. « Pour moi, c’est le vrai début : cela va donner un coup de booster« , a-t-il fait savoir.

Crédits photos : Agence/ Panoramic / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet