« Ils ont souffert » : Albert de Monaco se confie sur l’éducation de ses jumeaux sans Charlene

A l’occasion de la Fête nationale, Albert II a accepté de répondre aux questions de Monaco-Matin le 17 novembre. Le père de Jacques et Gabriella raconte notamment les difficultés qu’il rencontre pour s’occuper d’eux sans Charlene.

Charlene de Monaco est à peine rentrée d’Afrique du Sud qu’elle est déjà repartie de Monaco. Même si son époux n’a pas voulu dévoiler l’emplacement de son séjour, il s’est tout de même livré au sujet de leurs jumeaux auprès de Monaco-Matin le 17 novembre. Leur mère étant absente régulièrement ces derniers temps, Albert II avoue que ça n’est pas idéal pour eux. D’après lui, Jacques et Gabriella « ont souffert » de cette situation, mais il a fait en sorte qu’ils « ne manquent pas d’affection » notamment grâce à leur entourage familial.

Albert de Monaco sait qu’ils ont davantage besoin de lui, surtout en ce moment. « Pour moi, c’est assez simple : ma priorité c’est ma famille », explique l’époux de Charlene au journal avant de poursuivre, « Quand je peux être avec mes enfants, je le fais sans hésiter ». Beaucoup d’amis du souverain de Monaco lui avouent ne pas passer assez de temps avec leurs enfants, ce qu’il ne veut surtout pas reproduire avec les siens. « Je ne veux pas avoir ces regrets-là », a-t-il confié.

Les jumeaux scolarisés au Palais

Pour permettre aux jumeaux de s’instruire correctement, tout en faisant attention à leur santé, le souverain et la princesse de Monaco ont décidé de placer une salle de classe directement au Palais. Albert II indique qu’il s’agit d’une mesure de prévention « au vu de l’incertitude de l’évolution de la pandémie ». Tout a été aménagé pour que ce soit comme une vraie salle de cours, « avec les mêmes maîtresses que les enfants auraient eu s’ils étaient restés physiquement à FANB ». Pour ne pas que Gabriella et Jacques se sentent trop isolés, quatre autres enfants ont été invités à participer aux cours dans le Palais. Ils iront cependant aux cours de sport de leur école d’origine car il est important pour leurs parents qu’ils aient « une vie sociale« .

Crédits photos : Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet