« Il le fait moins… » : Léa Salamé salue ce petit effort de Christophe Dechavanne dans Quelle époque !

Fini les vacances, c’est la rentrée pour Léa Salamé et l’équipe de Quelle époque ! ce samedi 7 janvier sur France 2. Avant ce premier numéro de 2023, la journaliste a fait son premier bilan de l’émission auprès de TV Magazine et elle est notamment revenue sur sa relation de travail avec Christophe Dechavanne.

Après deux semaines de pause pour les fêtes de fin d’année, Léa Salamé est de retour sur France 2 ce samedi 7 janvier avec Quelle époque !. Désormais seule à la présentation après avoir tenté l’expérience en binôme avec Laurent Ruquier pour la seconde saison d’On est en direct, la journaliste est en passe de réussir son pari en attirant plus d’un million de téléspectateurs devant la deuxième partie de soirée de France 2 presque chaque samedi, souligne TV Magazine. « C’était un gros challenge pour moi […] franchement, ce n’était pas gagné« , a-t-elle reconnu auprès de nos confrères. « Je suis hyper heureuse de voir que les gens n’ont pas fui et au contraire, viennent de plus en plus nombreux« , s’est tout de même réjouie l’ancienne complice de Yann Moix.

Alors que l’émission devrait, selon elle, encore subir quelques ajustements, Léa Salamé se dit en revanche satisfaite de sa collaboration avec son équipe de chroniqueurs : Philippe Caverivière, Paul de Saint-Sernin et Christophe Dechavanne. Ce dernier lui a pourtant coupé la parole à plusieurs reprises, lui ont alors fait remarquer nos confrères de TV Magazine. « Il le fait moins », a aussitôt tempéré la journaliste. Et de concéder : « Pendant les deux-trois premières émissions, on s’est observés et jaugés. On a cherché notre place respective. » « Depuis quelques semaines, il est totalement lui-même. Il a un rôle étonnant, rassurant. On le découvre différemment », a-t-elle ajouté, estimant que l’animateur avait l’air « heureux » sur le plateau à ses côtés.

⋙ De Raphaël Glucksmann à Nicolas Demorand : ces hommes qui ont marqué la vie de Léa Salamé

Qui sont les invités de ce samedi 7 janvier ?

Pour ce premier numéro de l’année, Léa Salamé reçoit le député insoumis François Ruffin, notre nouvelle Miss France, Indira Ampiot, l’humoriste Alex Vizorek qu’elle connaît bien pour le croiser quotidiennement dans les couloirs de France Inter, le présentateur Jean-Luc Reichmann, récemment désigné comme l’animateur préféré des Français, l’influenceuse et créatrice de contenu Louise Aubery, connue sur Instagram sous le pseudo My Better Self, ainsi que le chroniqueur gastronomique Périco Légasse.

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : © Nathalie GUYON – FTV

A propos de

  • Abonnez-vous à vos stars préférées et recevez leurs actus en avant première !

  • Léa Salamé

  • Christophe Dechavanne

À découvrir en images

De Raphaël Glucksmann à Nicolas Demorand : ces hommes qui ont marqué la vie de Léa Salamé


C’est le 14 novembre 2015, sur le plateau d’On n’est pas couché,que la journaliste rencontre l’homme de sa vie, Raphaël Glucksmann. L’essayiste a enterré son père, André Glucksmann, la veille. Si leurs premiers échanges ne laissent pas spécialement présager une histoire d’amour, une complicité naît pourtant ce soir-là. Début 2016, le député européen et essayiste et la chroniqueuse se mettent en couple. Six mois plus tard, elle tombe enceinte et en mars 2017, le tandem accueille Gabriel.


Ghassan Salamé naît en 1951 au Liban. Il étudie à l’université Saint-Joseph de Beyrouth. Il continue ses études à Paris, où il étudie le droit international public. Docteur en littérature et en sciences politiques, il est d’abord professeur en relations internationales à Beyrouth et fait partie de plusieurs grandes instances. Il enseigne aussi à Paris, à l’Institut d’études politiques, à partir de 1987, et est directeur de recherche au Centre national de la recherche scientifique (CNRS). Côté politique, Ghassan Salamé est aussi conseiller spécial de Kofi Annan pendant son mandat à la tête de l’Organisation des Nations Unies et fut ministre de la Culture du Liban entre 2000 et 2003, dans le gouvernement de Rafiq Hariri.

Représentant spécial du Secrétaire général des Nations-Unies pour la Libye de 2017 à 2020, Ghassan Salamé participe à la Conférence internationale sur la Libye au palais de l’Élysée à Paris, le 29 mai 2018.

Ghassan Salamé et sa fille ont toujours été proches. Née en 1979, elle est sa fille aînée.

Autour de

Source: Lire L’Article Complet