“Il faut laisser tomber” : Martin Blachier enfonce le clou sur le pass vaccinal

Mercredi 5 janvier 2022, alors que l’examen du projet de loi sur le pass vaccinal en cours fait débat, Martin Blachier a réaffirmé son opposition au pass vaccinal sur sa page Twitter.

Alors que la cinquième vague emporte tout sur son passage, avec 20.688 patients hospitalisés dont 3.695 en soins critique ce mercredi 5 janvier, le gouvernement, fixé sur le pass vaccinal, tarde à prendre des mesures supplémentaires pour freiner la propagation. La majorité des députés s’opposant au pass vaccinal, les débats sur le sujet ont été repoussés une première fois lundi 3 janvier, puis à nouveau ce jour, à la suite des propos polémiques d’Emmanuel Macron. « L’examen au Sénat du texte instituant le pass vaccinal, enlisé depuis lundi à l’Assemblée nationale, a été reporté à la semaine prochaine, hypothéquant une entrée en vigueur de la loi au 15 janvier« , détaille BFMTV.

Une date bien trop tardive pour le docteur Martin Blachier. « Sachant le délai qu’il faut après les 2 injections pour protéger les derniers non vaccinés et les tendances/ projections en réanimation, le pass vaccinal le 15 janvier arrivera trop tard« , écrit celui qui régulièrement invité sur les plateaux télévisés afin de livrer son expertise sur la crise sanitaire, sur son compte Twitter. Opposé au pass vaccinal, il ajoute qu’il faut « laisser tomber » avant de conclure par ces mots : « Le mieux est l’ennemi du bien. » À plusieurs reprises, Martin Blachier a affirmé que le variant Omicron était bénin pour la population vaccinée bien qu’il présente une forte contagiosité. « La liberté doit redevenir notre valeur primordiale », avait-il alors clamé.

Sachant le délai qu'il faut après les 2 injections pour protéger les derniers non vaccinés et les tendances/ projections en réanimation, le pass vaccinal le 15 janvier arrivera trop tard.

Il faut laisser tomber !

Le mieux est l'ennemi du bien. pic.twitter.com/e6lB4QX9OH

Le docteur Martin Blachier au centre des critiques

Depuis le début de la crise sanitaire, Martin Blachier a fait le tour des plateaux de télévision. Une notoriété naissante qui possède ses avantages et ses inconvénients. D’un avis très tranché sur la situation, le médecin n’hésite pas à aller à l’encontre des déclarations du gouvernement. « L’apocalypse Omicron n’aura pas lieu », avait-il affirmé alors que le ministre de la Santé se montrait peu rassuré face à l’explosion des cas de Covid-19. Des propos affirmés qui ne sont pas du goût de tous. « J’ai vu sur les réseaux sociaux pas mal de gens qui me tapaient dessus à chacune de mes interventions. Mais c’est aussi le jeu« , confiait Martin Blachier dans les colonnes de Télé-Loisirs, mercredi 22 décembre.

Crédits photos : Jack Tribeca / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet