« Il fait de la télé-réalité » : Philippe Etchebest pris en grippe par un autre restaurateur

Invité de Darius Rochebin sur LCI, le restaurateur Xavier Denamur s’en est pris à Philippe Etchebest pour ses critiques envers le pass sanitaire.

Bonne ou mauvaise décision ? Alors que l’extension du pass sanitaire entre en vigueur ce lundi 9 août, les restaurateurs continuent d’être divisés sur la question. En témoigne cette attaque de Xavier Denamur envers Philippe Etchebest, qui s’est récemment fait porte-parole des sceptiques face à la mesure du gouvernement.

Monsieur Etchebest fait de télé-réalité, moi je suis dans la réalité de l’entreprise, a-t-il lâché dans Le 20h de LCI, jeudi 5 août. Il fait du show mais la réalité c’est que ce pass sanitaire peut nous permettre d’éviter une nouvelle fermeture”, a souligné le propriétaire de cinq établissements à Paris, avant de tacler à nouveau le chef de M6 : “En mai, monsieur Etchebest n’a pas voulu rouvrir alors que pendant des mois on l’a entendu dire ‘faut rouvrir, faut rouvrir'”. Alors que les restaurateurs ont été “massivement” aidés par l’Etat, il appelle ses homologues à “jouer le feu de manière citoyenne. Tout en espérant pouvoir “ouvrir normalement” en octobre ou novembre, quand la vaccination aura progressé.

Le passe sanitaire et le contrôle par les restaurants – « cinq secondes », dit-il, un devoir « civique » selon le restaurateur Xavier Denamur, parce que la vaccination empêchera de devoir tout refermer, « et après l’aide de l’Etat que nous avons reçue ». Il était invité de @LCI. pic.twitter.com/0NvSz3IoLy

Philippe Etchebest déguisé en gendarme

Pour médiatiser encore un peu plus son combat, Philippe Etchebest s’est récemment déguisé en gendarme de Saint-Tropez devant son restaurant bordelais “Le Quatrième Mur”. Un happening dont les images n’ont pas manqué de tourner en boucle. “Vous vous rendez compte, un client un peu récalcitrant qui refuse de se faire sortir de l’établissement parce qu’il n’a pas le pass sanitaire, ça va finir en bagarre de saloon. Ce n’est pas à nous de faire la police“, a déploré l’animateur de M6. N’appréciant pas d’être “mis devant le fait accompli“, il a regretté une mise en place “brutale du pass sanitaire.

Crédits photos : Capture LCI

Autour de

Source: Lire L’Article Complet