« Il exprimait des idées noires » : le mari de Magali Blandin s’est suicidé en prison

Selon nos confrères du Parisien, incarcéré depuis mars dernier pour le meurtre de son épouse Magali Blandin, son mari Jérôme Gaillard a mis fin à ses jours.

Depuis sa mise en examen en mars dernier, Jérôme Gaillard, était incarcéré pour le meurtre de son épouse Magali Blandin, près de Rennes (Ille-et-Vilaine). Une information révélée par nos confrères du Parisien ce lundi 1er novembre, qui s’appuient sur des sources concordantes. Le prisonnier de 45 ans a été retrouvé pendu à 4 h 05 lors d’une ronde des agents pénitentiaires, a précisé le journal. Depuis son entrée en prison, ce quarantenaire souffrait de dépression. Il y a trois semaines, Jérôme Gaillard avait entamé une grève de la faim, « son dernier combat ». Une pression exercée sur les services sociaux pour réunir ses trois enfants, âgés de 4 à 15 ans. « Les mots me manquent face à tant de gâchis », a exprimé Me Jean-Guillaume Le Mintier, avocat de Jérôme Gaillard dans les colonnes du Parisien.

Lors de sa dernière visite rendue à Jérôme Gaillard, Me Le Mintier s’est retrouvé face à un homme abattu : « Il pleurait face à ce champ de ruine qu’il laissait derrière lui et qu’il voulait tenter de réparer, en vain… », a-t-il expliqué avant d’avoir une pensée pour ses enfants « une nouvelle fois, injustement frappés par le drame et le deuil ».

« Il exprimait des idées noires »

Alertés sur la détresse de Jérôme Gaillard, les services médico-psychologiques régionaux effectuaient un suivi du prisonnier. « Je ne comprends pas que l’administration pénitentiaire n’ait pas renforcé sa surveillance », a commenté une source proche du dossier au Parisien. « Depuis le début de son incarcération, il exprimait des idées noires« , a-t-elle précisé.

Quelques jours après la disparition de Magali Blandin en février dernier, Jérôme Gaillard a été interpellé avant d’avouer le meurtre de sa femme dont il est séparé. L’homme a alors expliqué l’avoir tué à coups de batte de base-ball avant de conduire les gendarmes dans un bois, à l’endroit où il a enterré le corps. Accusés de complicité, ses parents Jean et Monique Gaillard, sont eux aussi incarcérés. En se suicidant, Jérôme Gaillard a emporté avec lui ses derniers secrets.

Crédits photos : @DR

Autour de

Source: Lire L’Article Complet