Il était une fois Jennifer Lopez et Ben Affleck : l'histoire (d'amour) sans fin

Au début des années 2000, ils formaient l’un des couples les plus en vue d’Hollywood, et ont failli se marier. Vingt ans, quelques mariages et divorces plus tard, les deux stars ont renoué. Retour sur une histoire qui fait aujourd’hui rêver.

C’est un baiser qui scelle tout, un acte aux sens multiples, qui sonne à la fois comme un nouvel espoir : lundi 14 juin, Jennifer Lopez et Ben Affleck sont surpris en train d’échanger un baiser pendant un dîner en amoureux au très chic restaurant Nobu, à Malibu (Californie).

Ils confirment ainsi ce que tout le monde, depuis quelques semaines, savait déjà : après une relation passionnée il y a près de vingt ans, entre 2002 et 2004, J.Lo et l’acteur réalisateur se sont retrouvés. Reprenant leur histoire là où ils l’avaient laissée.

En vidéo, Jennifer Lopez crie “Justicia para todos” pendant l’investiture de Joe Biden

“Amours troubles”

Nous sommes fin 2001 : Ben Affleck et Jennifer Lopez se rencontrent sur le tournage de Gigli (en français, Amours troubles), romance sur fond d’histoire de tueur à gages et de mafia. Tout deux ont déjà une carrière au beau fixe : le deuxième album de Jennifer Lopez, J.Lo , sorti en début d’année (et rempli de tubes imparables tels My Love Don’t Cost a Thing et I’m Real), marche aussi bien que la comédie romantique Un mariage trop parfait, où elle donne la réplique à Matthew McConaughey. Ben Affleck, lui, est le beau gosse qui enchaîne les blockbusters type Armageddon (1998) ou Pearl Harbor (2011), capable de sauver le monde (ou du moins une partie) tout en vivant une histoire d’amour torride, le tout sans être décoiffé une seule seconde.

Côté romance, Jennifer Lopez s’est remise d’une première relation ultramédiatisée avec le rappeur Sean «P-Diddy» Combs en épousant, sept mois après l’avoir rencontré sur le tournage d’un clip, un danseur du nom de Cris Judd. Ben, quant à lui, zone probablement de rendez-vous galants en «dates» hors des radars (les réseaux sociaux et autres sites de rencontres ne sont pas encore là pour l’afficher, comme cela s’est produit en mai dernier) depuis sa rupture avec Gwyneth Paltrow, deux ans plus tôt. Ils sont beaux, ils sont jeunes, ils sont prêts, «attention, mesdames et messieurs, ça va commencer !».

Des héros pas très discrets

C’est en juillet 2002, alors que J.Lo vient (déjà) de divorcer de Cris Judd, qu’elle et Ben Affleck sont pour la première fois vus dans les bras l’un de l’autre lors de l’anniversaire d’un ami, comme le relate le New York Post à l’époque. C’est la passion, si folle qu’elle ne s’embarrasse d’aucune discrétion : non contents d’être souvent la cible des médias, qu’ils régalent de démonstrations publiques d’affections et autres apparitions sur tapis rouges, ils roucoulent par voie de presse interposée.

Dès le mois d’avril 2002, alors qu’ils ne sont pas (officiellement) ensemble et que Jennifer Lopez vient de recevoir un prix, Ben achète en toute simplicité une pleine page dans le magazine Variety pour la féliciter, comme le rappelle ici le site Vulture : «Tu as montré de la gentillesse, du dévouement, de la diligence, de la hauteur de vue, de la beauté dans le courage, une grande empathie, un incroyable talent, une vraie maîtrise et une grâce authentique», y écrit-il. «Cela n’a été pas moins qu’un honneur et un plaisir de travailler avec toi. J’aimerais seulement avoir assez de chance pour être dans tous tes films. Avec amour, respect et gratitude, Ben Affleck.»

Plus tard, alors que leur relation est cette fois devenue officielle, J.Lo raconte au magazine People ce qu’elle a ressenti la première fois qu’elle a vu l’acteur sur le tournage de Gigli : «Je me suis dit… “Ok, c’est donc ça.”» «Ça», c’est donc le grand amour. Le couple sera le premier à être mentionné, dans la culture populaire, par la fusion de leurs deux prénoms : Bennifer est né, bien avant Brangelina ou Kimye.

“From the block”

Et Bennifer n’en finit plus de jeter son amour et sa meilleure vie à la face du monde : le 5 novembre 2002, MTV diffuse pour la première fois le clip de Jenny From the Block, immense tube dans lequel la popstar rappelle que, malgré l’amour, la gloire, la beauté et les robes Versace, elle reste la petite Jennifer du Bronx, élevée dans une famille modeste et portoricaine. Dans la vidéo, on aperçoit des images faussement volées montrant Ben et Jen prenant le soleil sur un yacht, l’acteur se fendant d’une caresse et d’un baiser sur le postérieur de sa partenaire.

En vidéo, Jennifer Lopez et Ben Affleck dans le clip “Jenny from the Block”

Au-delà du glam dégoulinant de highlighter et d’ombre à paupière pailletée, le clip est aussi censé véhiculer un message : Jennifer Lopez et Ben Affleck sont des gens comme les autres, des amoureux from the block que les méchants paparazzi ne cessent de harceler. Difficile à avaler quand, quelques jours plus tard, c’est lors d’une interview donnée dans la très regardée émission Primetime, sur ABC, que Jennifer Lopez révèle que Ben Affleck et elle sont fiancés. Les deux stars commencent à être pris pour des enfants gâtés : en 2008, Ben Affleck confiera qu’avoir tourné dans ce clip reste pour lui un «grand regret». Jennifer Lopez, quant à elle, tentera même, en 2004, de le faire disparaître des sites de chaînes musicales comme MTV ou VH1.

“Faire un Gigli”

En attendant, Bennifer va se marier. La demande, qui s’est tenue dans la maison de la mère de la chanteuse, a été faite de manière «traditionnelle mais de façon très spectaculaire». Comprenez : avec des bougies, des roses, un genou à terre et… Un monstrueux diamant rose de 6.10 carats, d’une valeur estimée à 1,2 million de dollars (près d’un million d’euros, NDLR). Que la star ne se privera pas d’arborer à chaque instant, de tapis rouges en conférences de presse.

Mais la route qui mène Bennifer à l’autel est semée d’embûches. Juillet 2003 : le couple doit faire face à des rumeurs selon lesquelles Ben est allé faire un tour dans un club de strip-tease à Vancouver, comme le relate le magazine People, et en serait sorti bien accompagné. L’acteur attaque les médias qui propagent l’information, Jen le défend publiquement : «On ne peut plus se rendre dans un endroit pour y passer un moment entre amis sans que cela vire au scandale national», se plaint-elle dans W.

Août : leur film Gigli, sort sur les écrans. Les critiques rendent leur verdict : c’est un navet, doublé d’un flop commercial (7,7 millions de dollars de recettes, pour un budget de 75,6 millions), de ceux qui font date dans l’histoire du cinéma ; à tel point que pendant quelques temps, les Américains emploient l’expression «faire un Gigli» pour parler d’un échec retentissant. Septembre : la veille de leur mariage, prévu pour être une gigantesque fête de 400 personnes à Santa Barbara, Jennifer Lopez et Ben Affleck annoncent, par voie de presse, qu’ils suspendent les festivités : «En raison de l’attention excessive des médias autour de notre mariage, nous avons décidé d’en repousser la date. Quand nous nous sommes retrouvés à envisager sérieusement de louer les services de trois “fausses mariées” dans trois lieux différents, nous avons réalisé que quelque chose allait de travers.»

Las, la noce n’aura jamais lieu : le 23 janvier 2004, Jennifer Lopez, confirme, via un communiqué à l’Associated Press, que leurs fiançailles sont rompues. L’autre film dans lequel ils figurent ensemble, Jersey Girl, sortira en mars, sans l’aura promotionnel d’un couple qui vient d’exploser en plein vol. En 2014, dans son livre True Love, Jennifer Lopez confiera qu’il s’agit de la première fois qu’elle a vu son cœur se briser : «J’ai eu l’impression qu’on l’arrachait hors de ma poitrine», écrit-elle, relayée par le site PageSix.

Si loin, si proches

Jenifer Lopez et Ben Affleck prennent ensuite des chemins différents. En juin 2004, J-Lo épouse le chanteur Marc Anthony (déjà un ex, avec qui elle a eu une brève relation en 1999). Ensemble ils auront des jumeaux, Max et Emme, nés en 2008, et divorceront trois ans plus tard. Si sa carrière d’actrice stagne dans quelques comédies romantiques oubliables, elle étend sa domination sur la pop avec des albums en espagnol, des collaborations avec des musiciens issus de nouvelles générations (souvenez-vous de cette Lambada revue et corrigée avec le rappeur Pitbull), et une place de jury dans l’émission American Idol. Véritable trésor national, elle est invitée à chanter au Superbowl en 2020 et à l’investiture de Joe Biden, un an plus tard.

De son côté, l’acteur peut recycler la marque «Bennifer» avec Jennifer Garner, rencontrée sur le tournage de Pearl Harbor en 2000 (mais avec qui il avouera plus tard avoir eu une brève relation en 2002 sur le film Daredevil). Ensemble, ils auront trois enfants, Violet, Serafina et Samuel. Devenu réalisateur reconnu (son troisième film, Argo, sorti en 2012, est couronné aux Oscars et aux Golden Globes), il décroche également des rôles prestigieux, d’amoureux chez Terrence Mallick (À la merveille, en 2012), ou de mari mystifié dans Gone Girl (2014) jusqu’à Batman, qu’il incarnera à plusieurs reprises.

Mais son divorce d’avec Jennifer Garner, prononcé en 2011, le précipite dans une spirale faite d’alcool, de dépression, et de douteux tatouages en forme de dragon. Une période difficile dont il parlera sans détours dans une interview accordée aux New-York Times, où il évoque leur séparation comme «le plus grand regret de sa vie» (devant le clip de Jenny from the block, donc). Seule éclaircie : une brève mais intense romance avec la jeune actrice cubaine Ana De Armas, rencontrée sur le tournage de Deep Water, avec qui il poste des selfies énamourés sur Instagram pendant un an. Pendant ce temps, Jennifer a eu le temps d’annoncer, puis d’annuler, son mariage avec le footballeur Alex Rodriguez, qu’elle a fréquenté pendant trois ans.

Escapades romantiques

Les planètes étaient donc alignées pour que les stars se retrouvent et que se joue «Bennifer II, le retour». Tout a, encore une fois, commencé dans les médias : en avril 2021, Ben Affleck intervient dans le portrait que le magazine InStyle consacre à Jennifer Lopez, et y chante ses louanges : «Elle demeure, à ce jour, la personne la plus travailleuse que j’aie croisée dans cette industrie. Elle possède un grand talent, mais elle a travaillé très dur pour remporter ce succès, et je suis heureux qu’elle ait enfin obtenu la reconnaissance qu’elle méritait.» Et d’interroger son ex-fiancée : «Où caches-tu la fontaine de jouvence ? Pourquoi n’as-tu pas changé depuis 2003, alors que j’ai l’air d’avoir la quarantaine… au mieux ?» Ce à quoi la principale intéressée répond : «Ben est drôle ! Il a toujours l’air plutôt en forme, lui aussi.»

En forme, et soudain très occupé : tout s’accélère pour Bennifer qui, à en croire leurs proches, n’aurait jamais coupé le contact. L’acteur est ainsi repéré à plusieurs reprises à bord d’un SUV blanc appartenant à son ex-fiancée. La semaine du 3 mai 2021, l’interprète de Batman l’emmène pour une escapade romantique dans une station de ski du Montana. Mardi 1er juin, PageSix dévoile de nouvelles photos les montrant en train de se câliner alors qu’ils se rendent à un dîner en tête-à-tête. Et à tous ceux qui voudraient croire qu’ils sont seulement amis, une source proche du dossier ricane, toujours dans PageSix : «comme s’ils l’avaient jamais été.»

À lire aussi >> La folle enquête autour de la montre offerte à Ben Affleck par Jennifer Lopez

Seconde chance

Mais les choses ont changé : échaudés par la première saison de leur relation, dont la surexposition a précipité la chute, Ben Affleck et Jennifer Lopez ne peuvent pas échapper aux paparazzi, mais s’efforcent de faire profil (à peu près) bas. Fini les regards énamourés et autres étreintes immortalisées sur pellicule. Désormais, ce sont les petites choses du quotidien qui signent la preuve de leur amour : cette photo dans laquelle J.Lo porte la (vieille) chemise à carreaux vue sur Ben une semaine plus tôt, comme le note Buzzfeed. Cette soirée que le 13 juin, comme le rapporte PageSix, l’acteur a passé au casino avec la mère de Jennifer, Guadalupe (qui s’y connaît en machines à sous : en 2004, elle a gagné un jackpot de 2,4 millions de dollars dans un établissement d’Atlantic City). Et enfin, ce baiser, échangé en présence des enfants de J.Lo, Max et Emme.

Miracle de l’amour, et d’une autre époque, Bennifer II (que certains, sur Twitter, aiment appeler «Againiffer») ravit le monde entier. Trop blings, trop ouvertement amoureux, on ne prenait pas au sérieux l’acte I ? On adore l’acte II. Parce qu’il est la preuve, après une année noire de crise économique et sanitaire, que de belles histoires peuvent arriver. Que, dans un monde qui pleure encore la rupture entre Brad Pitt et Jennifer Aniston, ce qui a été brisé peut être réparé. Que même en amour, le recyclage et la seconde main sont désormais des valeurs sur lesquelles on peut miser. Bref, que l’on peut retomber amoureux de son ex. Et surtout, parce que leur histoire peut fonctionner : plus mûrs, plus sages, Ben Affleck et J.Lo peuvent peut-être remettre les compteurs à zéro. Apprendre enfin des erreurs du passé. Vivre enfin heureux et peut-être (un peu plus) cachés.

Source: Lire L’Article Complet