Igor Bogdanoff mort du Covid-19 : le jumeau de Grichka est lui aussi décédé

Peu de temps après son jumeau, Igor Bogdanoff est lui aussi décédé des suites du Covid-19, à l’âge de 72 ans. Comme son frère Grichka, le physicien avait été admis au sein du même service, à l’hôpital Européen Georges-Pompidou.

Son état de santé avait été gardé secret. Après la disparition soudaine de Grichka annoncée mardi 28 décembre, son jumeau Igor Bogdanoff est également décédé à l’âge de 72 ans, ce lundi 3 janvier, comme l’a annoncé son agent Damien Nougarede. « Dans la paix et l’amour, entouré de ses enfants et de sa famille, Igor Bogdanoff est parti vers la lumière« , était-il précisé dans le communiqué. Admis au sein du même service à l’hôpital Georges-Pompidou « pour des raisons identiques » d’après Le Monde, le physicien avait également contracté le coronavirus. Comme son frère « qui n’était pas un antivax » selon son avocat, le père de famille n’était pas vacciné contre le Covid-19.

Hospitalisé peu de temps après Grichka, l’animateur culte de Temps X était lui aussi dans un état critique, au service réanimation. Derrière lui, Igor Bogdanoff laisse ses six enfants dont Sasha, Anna et Wenceslas nés d’un précédent mariage avec Ludmilla d’Oultremont. Mais aussi Alexandre et Constantin fruits d’une précédente union avec Amélie de Bourbon-Parme. Sans oublier son aîné Dimitri, fils de la comédienne Geneviève Grad.

>> Igor et Grichka Bogdanoff : retour sur leur évolution physique en 20 photos.

Igor et Grichka Bogdanoff, les deux ovnis visés par la justice

Grandes figures de la télévision française, popularisées par leur apparence et physique hors normes, les jumeaux ont vulgarisé la science sur le petit écran jusqu’à la fin des années 90. Pleurés par les stars de la télévision, les jumeaux russes qui assurent n’avoir jamais eu recours à la chirurgie esthétique ont aussi essuyé de nombreux déboires judiciaires.

Le 6 janvier 2021, les frères Bogdanoff avaient été renvoyés en correctionnelle. Après trois années d’enquête, un juge d’instruction chargé de l’affaire avait ordonné un procès pour « escroquerie sur personne vulnérable », envers un millionnaire souffrant de troubles bipolaires, à l’encontre des jumeaux et quatre autres personnes.

Crédits photos : VEEREN / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet