Her : Victor Solf se confie près de quatre ans après la mort de Simon Carpentier

Her, duo connu de la scène musicale française, a connu un virage sans précédent il y a près de quatre ans. Simon Carpentier, l’un des membres, mourait d’un cancer à 27 ans. Une disparition sur laquelle son acolyte Victor Solf vient de revenir.

C’était il y a près de quatre ans. A l’époque, Simon Carpentier et Victor Solf forment le duo Her dont la musique est très appréciée par le public et qui les mène petit à petit vers la gloire. Si sur scène, les deux amis brillent, en coulisses, la vérité est un peu moins joyeuse. Simon Carpentier se bat contre un cancer, maladie qu’il ne peut plus cacher quand elle l’empêche d’assurer des concerts : « Je me bats contre un cancer depuis quelques années maintenant. Ma famille, mes amis, la musique et en particulier les concerts me donnent beaucoup de force pour supporter les traitements et passer de bons moments, écrivait-il sur Facebook le 10 juillet 2017. Je dois cependant renoncer à certaines choses à cause de la maladie, des douleurs et des effets secondaires. C’est pourquoi je ne suis pas présent sur certaines vidéos et je ne serai pas présent sur tous les concerts à venir ». Un mois plus tard, la mauvaise nouvelle était finalement partagée : « Simon nous a quittés dimanche soir après des années de bataille conte le cancer. Il s’est battu comme un lion jusqu’au bout et tous les témoignages qu’il a reçus, l’amour et le soutien que vous lui avez communiqués sur scène et dans la vie lui ont donné la force de tenir ».

« Plusieurs deuils à la fois »

Vidéo: Retour de Loana sur les réseaux : son ex-agente la tacle fort (Public)

  • ALERTE TRANSFO ! Milla Jasmine : (re)découvrez sa métamorphose physique

    Public

  • Adriana Karembeu face à l'infidélité : sa déclaration cash qui va en surprendre plus d'un…

    Public

  • "The Voice" : une candidate de la team Vianney balance sur les coulisses et la production, en direct dans "TPMP" !

    Public

  • Marie Drucker : la vérité sur sa grossesse tardive !

    Public

  • Astro : Horoscope du jour (vendredi 30 avril 2021)

    Public

  • [INRQ] : Sport, gastronomie, tourisme en Algérie, Jonathan Matijas fait son choix (Exclu)

    Public

  • Loft Story : Cette incroyable somme d'argent que Loana a perdu en refusant d’enregistrer le single, "Up and Down", vendu à près d'1 million d’exemplaires ?

    Public

  • "Brushing à la Fox News", "paupières lourdes de maquillage" : Sonia Mabrouk répond avec classe aux scuds de Libération, dans TPMP ! C8

    Public

  • Objectif Reste du Monde (W9) : Ce couple improbable formé par deux candidats… encore ensemble depuis la fin du tournage !

    Public

  • Nabilla Benattia accusée de participer à "une exploitation" : une polémique éclate sur Instagram

    Public

  • Diam’s : comment elle a accompagné Jazz dans sa conversion à l’Islam…

    Public

  • Christian Quesada ("Les 12 coups de midi") volatilisé : "le frère, les parents sont sur écoute", les nouvelles révélations d'un policier !

    Public

  • Nagui menace ses équipes de "licenciement aux prudhommes pour faute grave" !

    Public

  • "The Voice" : huit candidats de l'actuelle saison totalement bloqués par la production… mais que s'est-il passé ?

    Public

  • Astro : Horoscope du jour (jeudi 29 avril 2021)

    Public

  • Michel Sardou : quand sa femme balance… "Le caractère qu’il a n’est pas facile à vivre"

    Public


  • ALERTE TRANSFO ! Milla Jasmine : (re)découvrez sa métamorphose physique
    Difficile de croire que la Milla Jasmine que l’on aperçoit dans divers programmes sur W9 est la même jeune femme que celle qui se présentait en 2015 dans la troisième saison des Princes de l’amour. Un an après cette première télévision, Milla Jasmine avait déjà été accusée d’avoir eu recours à la chirurgie esthétique. Elle répondait alors à Sam Zirah : "Je ne peux pas tout dire. J'ai refait ma poitrine, mais je ne vais pas rentrer dans les détails parce que j'aime garder une certaine part de mystère, pour moi", disait-elle, affirmant que son nez, ses lèvres et ses fesses sont naturelles. "Ce n'est que de la pizza mes fesses !", justifiait-elle. Des propos qui n'avaient pas manqué de faire le tour de la toile en quelques heures… Mais ça c’était avant. Quelques années plus tard, à la suite de sa rupture avec Mujdat, Milla Jasmine avait fait refaire son nez. Une intervention qui lui a coûté 5.000 euros. Dans la foulée, elle reconnaissait (finalement) avoir fait refaire ses fesses. "Bien sûr que j’ai déjà fait de la chirurgie. A l’époque, j’ai menti sur beaucoup de choses mais je sais que vous n’êtes pas dupe", disait-elle sur Snapchat, estimant qu'à l'époque, elle ne prévoyait pas de faire carrière à la télévision. Pour (re)découvrir la métamorphose physique de Milla Jasmine au fil des années, rendez-vous dans notre vidéo ci-dessus.


    Public


  • Adriana Karembeu face à l'infidélité : sa déclaration cash qui va en surprendre plus d'un…
    En 2013, souvenez-vous, Adriana Karembeu jouait les médiatrices pour des couples en difficulté, dans son émission baptisée Pour le pire et pour le meilleur et diffusée sur M6, juste après L'amour est dans le pré. Et si elle a longtemps refusé d'en être aux commandes, la belle blonde avait fini par accepter ce challenge suite à sa rupture avec Christian Karembeu : "Je ne m'intéressais pas à la psychologie du couple et je jugeais le mien parfait, du moins par rapport à ma propre vision des choses. Quand M6 m'a proposé cette émission la troisième fois, les choses avaient changé", avait-elle en effet expliqué à TV Mag, à l'époque. Chamboulée par toutes les histoires qui se racontaient au travers de ce programme qui n'existe plus, Adriana Karembeu avait fini par en apprendre beaucoup sur les relations et avait même changé d'avis sur l'infidélité : "Au début, je n'étais pas convaincue du tout par le fait qu'il faille pardonner l'infidélité. Je pense que cela demande énormément de travail. Mais ne pas essayer de le faire est presque égoïste. C'est horrible de réduire une personne à la faute commise." Aujourd'hui, la principale intéressée file le parfait amour avec Aram, un riche homme d'affaires qui a réussi à la convaincre de le rejoindre pour de bon, sous le soleil du Maroc.


    Public


  • "The Voice" : une candidate de la team Vianney balance sur les coulisses et la production, en direct dans "TPMP" !
    Elle a d'abord séduit Vianney lors des auditions à l'aveugle puis a été repêchée par Florent Pagny aux battles. Si Stellia Koumba a toujours su y faire, la jeune femme originaire d'Agen regrette aujourd'hui certaines choses… des actions de la production qu'elle considère comme des injustices. Et c'est sur le plateau de TPMP, ce jeudi 29 avril que la principale intéressée, éliminée de la compétition depuis, est venue s'expliquer et dévoiler ce qu'elle avait subi en coulisses. La chanteuse n'a toujours pas digéré le fait qu’elle ait été la seule candidate dont les explications autour du choix de son morceau pour l’épreuve des KO ont été coupées. "On ne voit pas qu’à la fin je pleure littéralement, le public scande mon nom quand j’explique le pourquoi de cette chanson, mais tout cela a été coupé", a-t-elle dit à Cyril Hanouna et ses équipes. Cette chanson, c'est "I Will Always Love You" de Whitney Houston, un titre important pour elle puisqu'il lui rappelle en effet une histoire d'amour impossible. “Je ne parlerai pas de discrimination, je pense que c’est un choix éditorial, mais il est vrai que je suis la seule pour qui on ne montre ni les répétitions, ni le pourquoi de ma chanson alors qu’au-delà de chanter, j’ai un message bien particulier et c’est lui qui n’est pas passé. C’est un choix de la production”, a poursuivi Stellia Koumba, extrêmement déçue.


    Public

VIDÉO SUIVANTE

Ce dimanche 2 mai, Victor Solf est revenu sur la mort de Simon Carpentier dans un entretien pour Brut. L’occasion pour l’artiste d’en dire plus sur ses projets et sur la manière dont il a géré l’absence très difficile de son meilleur ami : « C’était mon témoin de mariage, on était au lycée ensemble. Même avant Her, on a eu un projet ensemble, on avait tout vécu ensemble. On se voyait bien continuer longtemps mais malheureusement, la maladie en a décidé autrement ».

S’il s’était évidemment préparé au pire après le diagnostic, apprendre à vivre sans Simon a demandé beaucoup de temps à Victor : « C’est sûr que j’ai dû faire plusieurs deuils à la fois. J’ai perdu un ami, quelqu’un avec qui je travaillais, avec qui je faisais de la musique. Le plus dur, c’était accepter l’absence permanente. […] Pendant des mois et pendant la tournée de Her, je continuais tant bien que mal à essayer de le faire vivre, de le faire revenir, à chanter nos chansons. J’ai lutté pendant des mois pour accepter l’absence irrévocable. Et c’est notamment quand j’ai commencé à l’accepter et quand le Zénith de Paris se profilait que je me suis rendu compte qu’il était temps que je tourne la page et que c’était le seul moyen pour moi de me reconstruire et me tourner vers l’avenir ». Le processus de deuil a été long mais bénéfique : « Je n’ai aucun problème à parler de Simon, ça réveille toujours une forme de mélancolie […], une nostalgie positive. Il va m’accompagner toute ma vie et je suis content de l’avoir connu, d‘avoir connu cette expérience, ça m’a transformé. Je vais continuer à me battre pour l’amour et à me battre pour être heureux. » Un exemple à suivre.

https://www.instagram.com/p/COXc94nIbgH/

View this post on Instagram

Source: Lire L’Article Complet