Hélène de Fougerolles en larmes se confie sur sa fille autiste : "Ma fille n'est pas handicapée mentale"

Le 14 février 2021, dans un entretien accordé à Sept à Huit, Hélène de Fougerolles a fait de rares confidences sur sa fille unique Shana, née autiste. Un témoignage émouvant…

  • Hélène de Fougerolles

Dans un entretien accordé aux journalistes de Sept à huit, diffusée le 14 février 2021 sur TF1, Hélène de Fougerolles a fait de rares confidences sur sa fille unique, Shana. Elle est née autiste en 2003 de son mariage avec le producteur Eric Hubert. À l’occasion de la sortie de son livre T’inquiète pas, maman, ça va aller, qui sera en vente dès le 24 février 2021. Hélène de Fougerolles s’est confiée, sans pouvoir retenir ses larmes, sur sa fille âgée de 17 ans. Il y a 15 ans, il n’y a pas de diagnostic possible parce que, soit un enfant est handicapé mental, soit un enfant va bien. Mais il n’y a pas d’entre-deux, confie sans pouvoir retenir ses larmes l’actrice de 47 ans. Là, on commence à nous dire qu’il y a un gros problème, mais ils ne savent pas ce que c’est”. L’ex-actrice de Balthazar n’a alors pas d’autre choix que de placer la petite fille dans un établissement spécialisé, une épreuve encore douloureuse a évoquer pour sa mère : “On n’a pas d’autre alternative que de la mettre dans un hôpital de jour, c’est un institut médical pour toutes les particularités qui sont liées à ce qu’ils appellent le handicap mental. Ça aussi, c’est un mot qui est difficile. Il y a certains mots comme ça qui ne passent pas, qui ne passent pas encore aujourd’hui”, poursuit la comédienne émue. La mère de Shana refuse qu’on utilise les mots comme “handicapée mentale” ou “déficiente mentale” pour parler de sa fille: “Elle est différente, elle est particulière. Et c’est vrai que c’est quelque chose que je n’arrive pas à encaisser, souligne l’actrice. Je trouve que c’est réducteur de dire handicapé mental ou déficient mental.”On ne parle pas de la magnifique intelligence émotionnelle, l’empathie, la gentillesse, la bonté, le coeur de ces personnes-là“, déplore la mère de Shana, avant de conclure, en larmes : “Elle n’est pas handicapée mentale, elle est différente. Elle est géniale ! Ils ne le voient pas, c’est leur problème.”

Une maman combattive

Outre la sortie de son ouvrage, Hélène de Fougerolles se bat également sur le terrain. Il y a trois ans, la comédienne avait lancé un véritable appel à l’aide pour que l’école de sa fille, qui n’évolue pas comme tous les élèves de son âge, freinée par certains troubles la ralentissant au quotidien (dyspraxie, dysphasie, dyslexie…). Encadrée par des professeurs qualifiés, Shana avait réussi à s’épanouir. Un tour de force !

Source: Lire L’Article Complet