Harvey Weinstein: Une femme le défend, ses déclarations font l’effet d’une bombe

Fin des dépositions dans le procès d’Harvey Weinstein. Parmi elles, le très dérangeant témoignage de Talita Maia qui vient contredire celui d’une des plaignantes, Jessica Mann.

Le procès d’Harvey Weinstein touche à sa fin. Depuis le 22 janvier, des femmes se succèdent à la barre pour déterminer si le producteur jugé pour viols et agressions sexuelles est coupable ou non. Le mardi 11 février, les dépositions se sont achevées. Place maintenant aux plaidoiries et surtout aux délibérations avant que le jury rende le verdict de cette affaire historique.

Si plus de quatre-vingt femmes ont accusé Weinstein, seulement deux affaires sont jugées au tribunal de New York : Jessica Mann aurait été violée en mars 2013 et Mimi Haleyi aurait reçu un cunnilingus de force en 2006. C’est justement le témoignage de Jessica Mann qui a marqué les esprits le 3 février.

À la barre, Jessica Mann a raconté comment elle s’était retrouvée dans une chambre d’hôtel à Los Angeles et que le producteur lui avait demandé un massage. Il a alors tenté de l’embrasser avant de la violer en lui imposant un cunnilingus : “J’ai commencé à feindre un orgasme pour me sortir de là. J’étais paumée (…) J’ai décidé d’avoir une relation (suivie) avec lui. C’était extrêmement dégradant”. Quelques semaines plus tard, en mars 2013, alors qu’elle était désormais en couple avec un autre homme, Harvey Weinstein l’a piégée dans un hôtel de Manhattan et l’a emmenée de force dans une chambre pour la violer.

C’est alors que la redoutable avocate d’Harvey Weinstein, Donna Rotunno, a dégainé son arme secrète en la personne de Talita Maia. Cette jeune femme est une ancienne amie et ancienne colocataire de Jessica Mann. Elle affirme avoir passé la journée avec la victime après son agression et que cette dernière agissait parfaitement normalement. Cet homme, “hautement apprécié”, aurait même été qualifié “d’âme soeur spirituelle” : “Elle semblait vraiment l’aimer en tant que personne”. Plus gênant encore, elle déclare que Jessica Mann aurait connu “son meilleur orgasme” avec le producteur. Contre-interrogée par l’accusation, Talita Maia avoue ne plus parler à son ancienne amie depuis des années. “Jessica a fait des choses dans ma vie qui ont eu un impact très négatif, d’une manière terrible, (mais) je ne la déteste pas ou quelque chose comme ça.”

Comme le rappelle notre consoeur de Terrafémina, la notion de consentement dans ce procès est très floue dans la mesure où les deux plaignantes “admettent avoir eu au moins un rapport consenti après les faits, ainsi qu’une relation intime de plusieurs années” en ce qui concerne Jessica Mann.

Harvey Weinstein n’a pas été entendu par les jurés durant son procès.

Source: Lire L’Article Complet