Harry inquiet : pourquoi a-t-il tant besoin de l’amitié de Jill Biden ?

En disgrâce en Angleterre et lâché par les Obama, le prince Harry doit trouver de nouveaux alliés pour redorer son image. Il pourrait compter sur le soutien de son amie Jill Biden, la Première dame des États-Unis.

Le prince Harry est inquiet, sa cote de popularité est au plus bas. Alors pour reconquérir les cœurs, le duc de Sussex doit consolider ses soutiens, voire sans créer. Parmi eux, il l’espère, la First Lady Jill Biden, épouse du président américain Bill Biden. La Première dame et le prince Harry se sont retrouvés ce lundi 13 septembre, pour rendre hommage aux vétérans de l’armée américaine. Un cérémonie virtuelle en remplacement des Warriors Games, cette compétition sportives pour les blessés de guerre, annulée en raison de la crise sanitaire.

En 2013, le fils du prince Charles assiste pour la première fois à ces jeux à Orlando, aux États-Unis. Cette compétition va d’ailleurs l’inspirer pour créer les Invictus Games. Ce lundi 13 septembre, Jill Biden s’est souvenue de sa première rencontre avec le prince Harry : Les souvenirs sont si frais dans mon esprit (…) Chaque course et chaque compétition était plus palpitante que la dernière. C’est un moment que je n’oublierai jamais”.

Sans Jill Biden “rien de tout cela n’aurait été possible”

Selon Point de Vue, cette cérémonie virtuelle signe le rapprochement de Jill Biden avec le frère du prince William. S’ils sont amis depuis plus de dix, cet événement est leur premier engagement officiel commun depuis qu’elle est devenue First Lady en janvier 2020. Leur amitié, ils l’ont forgée autour d’un intérêt commun : les vétérans de guerre.

Durant leur échange ce lundi, le duc de Sussex n’a pas hésité à remercier Jill Biden “pour [son] aide et [son] soutien continu pendant toutes ces années, avant de conclure que sans elle, rien de tout cela n’aurait été possible.

Par ses mots, le petit-fils d’Elizabeth II entend consolider ses liens avec la Première dame. En froid avec la famille royale depuis son départ du Royaume-Uni en janvier dernier, suivi de son entretien choc à Oprah Winfrey, le prince Harry est isolé. Outre-Atlantique, il semble que le duc et la duchesse de Sussex ne puissent plus compter sur le soutien des Obama. Selon certains observateurs, Michelle Obama souhaiterait prendre ses distances avec le couple, suite aux scandales avec la famille royale. En août dernier, Harry et Meghan Marckle n’ont pas été invités à l’anniversaire de l’ancien président des États-Unis. Le signe d’une défaveur irrévocable ? Les Sussex auront peut-être plus de chance avec les nouveaux locataires de la Maison Blanche…

Crédits photos : Backgrid USA / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet