Gims : "singe", "macaque, "sale Noir", ces terribles insultes dont il a été victime

Invité de "7 à 8", Gims s’est confié sur les insultes dont il a été victime au cours de sa vie.

Voilà un Gims à coeur ouvert qui fend l’armure ce dimanche 6 juin sur TF1. Interviewé par Audrey Crespa Mara dans le magazine “7 à 8”, le chanteur a accepté de se confier un peu plus que de coutume. Celui qui a dernièrement annoncé son souhait d’arrêter de chanter du rap est notamment revenu sur le thème sensible du racisme. “Il n’y a pas plus grande injustice que de s’en prendre à quelqu’un pour une couleur qu’il n’a pas choisie. Moi, je ne me souviens pas d’avoir choisi ma couleur“, a-t-il relaté.

L’interprète de “Sapés comme jamais” a ensuite confié sans détour les terribles injures dont il a été victime au cours de son existence. “J’en ai souffert, étant gamin, bien sûr. Ce qui choque, c’est que les blagues qu’on a pu me faire, on les fait encore aujourd’hui. À des enfants qui avaient mon âge. On m’a traité de singe ou de macaque, de sale Noir. Et les enfants, aujourd’hui, en 2021, c’est la même chose“, a-t-il déploré. 

Désireux de ne pas finir sur une note négative, le mari de DemDem n’a pas voulu tomber dans les affres de la généralisation. “Je ne peux pas dire que la France est un pays raciste. Ce serait condamner des innocents. Ça serait condamner des gens qui ne le sont pas. Je ne peux pas dire que ces gens sont racistes. Ce n’est pas vrai. Le mal est là mais le bien domine et dominera toujours”, a-t-il conclu.

THL

Source: Lire L’Article Complet