Gilbert Collard : qui est son épouse Anne-Marie ?

Samedi 22 janvier, Gilbert Collard a officiellement rallié l’équipe d’Éric Zemmour en vue de l’élection présidentielle. L’occasion de revenir sur l’épouse de cet ancien ténor du Rassemblement National. Qui est Anne-Marie Collard ?

Voilà maintenant plusieurs jours que la nouvelle est tombée : Gilbert Collard, ancien membre du Rassemblement National, vient de rejoindre l’équipe de campagne d’Éric Zemmour. Ce changement de camp a été acté samedi 22 janvier, à Cannes, lorsque l’ex-collaborateur de Marine Le Pen a été présenté comme président d’honneur et porte-parole de Reconquête, le parti du candidat d’extrême droite. Une décision dont Gilbert Collard a dû discuter en amont avec sa femme, Anne-Marie, dont il est très proche. Mais qui est-elle ? S’ils restent discrets sur leur vie privée, on sait qu’Anne-Marie et Gilbert Collard se sont mariés en 1987. Ils vivent dans le village de Gallician (Gard), et sont parents de deux filles, Anna, l’aîné, et Flavie, la cadette, élue conseillère régionale d’Occitanie en 2021.

Si la politique semble être de famille, la première à avoir suivi Gilbert Collard sur ce terrain, c’est bien son épouse. Anne-Marie Autard, de son nom de jeune fille, est en effet l’assistante parlementaire du député européen. En 2015, cette native de Marseille de 75 ans a été candidate suppléante aux élections départementales, avant de se présenter en seconde position sur la liste Front National du Gard lors des élections régionales. Élections durant lesquelles elle a été élue conseillère de la région Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées. À côté de ce parcours politique, Anne-Marie Collard est également employée de la SELARL Collard, le cabinet d’avocat de son mari, en tant que responsable administrative et financière. « Ça fait 20 ans que ma femme organise les agendas, répond au courrier… J’ai besoin d’elle« , avait assuré Gilbert Collard il y a quelques années.

Anne-Marie Collard, condamnée pour outrage à une contrôleuse SNCF

En juillet 2013, l’épouse du nouveau bras droit d’Éric Zemmour a été condamnée à payer une amende de 1 000 euros pour outrage à un agent de la SNCF par le tribunal correctionnel de Nîmes. Cette dernière a été reconnue coupable d’avoir déclaré à une employée de la SNCF, qui la verbalisait dans un train entre Marseille et Nîmes, en janvier 2011 : « Elle est en colère parce qu’elle ne va pas se faire baiser ce soir » et « Faites votre boulot de larbin« .

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : Stephane Lemouton / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet