Gérard Collomb brouillé avec Emmanuel Macron : cette petite vengeance de l’ex-ministre…

A l’approche des législatives, Gérard Collomb n’a obtenu aucune investiture LREM pour ses proches à Lyon. En réaction, l’ex-ministre de l’Intérieur a décidé de ne pas soutenir la majorité d’Emmanuel Macron, d’après La Tribune de Lyon.

Il y aurait-il à nouveau de l’eau dans le gaz entre Emmanuel Macron et Gérard Collomb ? A l’approche des législatives de juin, le parti du chef de l’État n’a accordé aucune investiture aux candidatures portées par l’ex-ministre de l’Intérieur dans le Rhône. L’ancien maire de Lyon, soutien de la première heure de l’ex-ministre de l’Économie, ne sera lui-même pas candidat sous l’étiquette de la majorité présidentielle (Renaissance). « LREM fait un choix qui n’est pas celui de la réconciliation et de l’union. On ne soutiendra personne, on reste spectateurs », a réagi Gérard Collomb auprès de La Tribune de Lyon. Une petite vengeance qui en dit long sur les relations complexes entre le président et son ancien ministre.

En 2016, Gérard Collomb a figuré parmi les premiers grands élus à croire en l’élection d’Emmanuel Macron à l’Élysée. L’ancien maire socialiste a tourné le dos à sa famille politique pour rejoindre les rangs de la Macronie. Mais la ligne a fini par se brouiller entre les deux hommes, notamment lors des municipales de 2020, quand Gérard Collomb a noué un accord (infructueux) avec son adversaire LR pour faire barrage aux écologistes. Décision immédiate : le parti d’Emmanuel Macron lui a retiré son investiture. De son côté, Gérard Collomb s’est agacé de l’affaire Alexandre Benalla, l’une des principales raisons de sa démission de Beauvau. « Je croyais qu’Emmanuel Macron était mon meilleur ami. Finalement, j’étais peut-être le dernier des naïfs », a-t-il déclaré dans le livre La nuit tombe deux fois (Fayard), paru en février 2022.

>> PHOTOS – Emmanuel Macron : qui sont les stars qui l’ont soutenu ?

Macron et Collomb, « une relation compliquée »

Signe des tensions entre Emmanuel Macron et Gérard Collomb : ce dernier a attendu les tout derniers instants pour lui donner son parrainage à la présidentielle de 2022. Quelques jours auparavant, l’ex-« premier flic de France » avait été décoré de la Légion d’honneur au rang d’officier, une manière pour le président-candidat de renouer avec son ancien soutien, dans un contexte délicat de réélection. « C’est vraiment une relation compliquée », a reconnu un proche de l’Élysée, d’après des propos rapportés par Le Figaro.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias

Crédits photos : Pierre-Antoine Pluquet / Pool / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet