Gérald Darmanin : quel poste l’attend au prochain gouvernement ?

Alors que la Première ministre a été désignée récemment, la question se pose désormais de savoir qui fera partie de son gouvernement, à commencer par Gérald Darmanin, qui pourrait garder ses fonctions au ministère de l’Intérieur, comme l’a déclaré Politico, ce mercredi 18 mai.

Après la nomination d’Elisabeth Borne en tant que Première ministre, lundi 16 mai, la sphère politique, mais aussi de nombreux Français, s’interrogent sur la suite à venir de ce remaniement orchestré par Emmanuel Macron. Plus de trois semaines se sont écoulées depuis la réélection du président de la République à l’Élysée mais pour l’heure, aucune information fiable n’a été dévoilée sur les personnalités qui seront choisies comme piliers du gouvernement. Gérald Darmanin, pour sa part, pourrait garder son poste.

C’est en tout cas ce qu’estiment nos confrères du site Politico, ce mercredi 18 mai. D’après eux, « il n’est pas exclu » qu’il « rempile à l’Intérieur ». Interrogés, ses proches ont affirmé que cela « ne le dérangerait pas », même s’il aurait certainement préféré être nommé à Matignon à la place de l’ancienne ministre du Travail. Le 30 avril dernier, Europe 1 déclarait que Gérald Darmanin pourrait, en effet, rester à l’hôtel de Beauvau, mais que son ministère pourrait être « élargi à l’Outre-mer et aux collectivités locales ». Quoi qu’il en soit, celui qui occupe la fonction de ministre de l’Intérieur depuis le mois de juillet 2020 a déjà un projet parallèle en tête puisqu’il est candidat aux prochaines élections législatives qui auront lieu en juin.

Découvrez qui étaient les ministres en 2021

Le Nord, un département qui lui tient à cœur

Gérald Darmanin se présente ainsi, en concertation avec Emmanuel Macron et avec les couleurs de La République en marche, désormais renommée Renaissance, dans la 10e circonscription du Nord. Un département qu’il connaît bien puisqu’il y est né, il y a 39 ans, et y a déjà été député, de 2012 à 2016 à une différence près puisqu’il portait alors l’étiquette de l’UMP. De plus, le ministre de l’Intérieur a été le maire de la mairie de Tourcoing de 2014 à 2017, avant de récupérer ce statut quelques mois en 2020. Si jamais il reste au gouvernement, selon la décision du président de la République, ce sera le député sortant Vincent Ledoux, son suppléant, qui prendra sa place.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias

Crédits photos : JB Autissier / Panoramic / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet