George Michael : son ex aura sa part d’héritage

Après des années passées à réclamer son du, Kenny Goss, l’un des anciens compagnons de George Michael, touchera finalement sa part d’héritage. Selon les médias britanniques, un accord financier aurait été trouvé avec la famille du chanteur décédé.

A propos de


  1. George Michael

Le point final d’un combat de plusieurs années pour Kenny Goss. Depuis la mort de George Michael, décédé en 2016 des suites d’un affaiblissement du muscle cardiaque, les membres de son entourage sont sollicités de toutes parts à cause de son héritage colossal. Alors que le chanteur a légué sa fortune estimée à plus de 100 millions d’euros à ses soeurs, son père et des amis proches, rien n’a été laissé à ses ex-compagnons, notamment son dernier amant Fadi Fawaz ou encore le marchand d’art Kenny Goss.

Bien décidé à obtenir sa part, ce dernier avait fait appel à la justice, en invoquant le Inheritance Act établi par le Parlement britannique et qui permet à une personne de contester un testament, si elle estime avoir été lésée. Dans les documents juridiques, Kenny Goss a affirmé que George Michael l’entretenait complètement financièrement avant son décès, malgré leur rupture. Les deux partis se sont finalement mis d’accord, et l’ex-amant du chanteur devrait recevoir sa page d’héritage, même si les détails de l’accord n’ont pas été dévoilés dans la presse. Kenny Goss réclamait environ 17.000 euros par mois à la famille de la popstar.

“J’ai fait de mon mieux pour le protéger”

George Michael et Kenny Goss se sont aimés pendant 13 ans, de 1996 à 2009, avant de se séparer. Dans une interview accordée quelques mois après la mort du chanteur, le marchand d’art était revenue sur leur relation tumultueuse. “J’ai fait de mon mieux pour le protéger, et lui a tenté de me protéger de mon alcoolisme. Il était très inquiet à mon sujet. (…) L’une de ses premières questions lors de nos échanges était toujours ‘Comment se passe ta convalescence?’“, avait-il déclaré.

Crédits photos : AGENCE / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet