Frédéric Deban (Sous le soleil) : ses confidences cash sur sa libido

Pour la sortie de “Journal d’une renaissance” (Ed. Trédaniel), récit de sa victoire sur la surdité dont il a été victime ces dernières années, Frédéric Deban (Sous le soleil) livre des confidences sans tabou sur sa vie intime.

A propos de


  1. Frédéric Deban

C’est un handicap qui a bouleversé son quotidien. Atteint de surdité à la suite d’une bagarre fin 2014, le soir de ses 50 ans, Frédéric Deban n’a pas seulement dû lutter contre ses problèmes d’audition aujourd’hui vaincus. L’inoubliable Grégory de Sous le soleil a également été confronté à toutes les conséquences que cela a impliqué au niveau professionnel et personnel, avec l’éloignement des amis et toute relation intime, en plus des pensées suicidaires.

Ma vie d’avant m’a déserté, confie-t-il aujourd’hui dans Public. J’étais à la fois dans un vacarme intérieur et un terrain vague de silence. Mais je n’en veux à personne. Ne pouvant pas téléphoner, je me suis forcément coupé des autres. Tout y passe : les amitiés, la libido… On est terrassé, reconnaît celui qui a finalement accepté de se faire poser un implant cochléaire pour ses problèmes de surdité.

Une période compliquée pour un écorché vif comme lui, abandonné par ses parents à l’enfance. Lorsqu’on l’interroge sur sa situation sentimentale actuelle, il répond ainsi que “l’amour n’est pas (sa) came“. “Comme on ne m’a pas autorisé à aimer durant mon enfance, c’est devenu un réflexe, qui me poursuivra, prédit-il. J’en ai pris pour perpète. Je ne voulais pas non plus devenir père, de peur de ne pas savoir. Ma place reste celle de l’enfant, sans parents”, estime celui qui n’a “jamais eu beaucoup d’amis”.

“Béné ne supportait pas qu’on l’embrasse !”

S’il ne “tissait pas de liens” sur les tournages, Frédéric Deban a fait une exception avec quelques partenaires de Sous le soleil : Marie-Christine Adam (Blandine), “qui est un trésor“, et Romeo Sarfati (Louis), qui est “comme (son) frère“. Quant à Bénédicte Delmas (Laure), sa compagne dans la série, il avoue qu’elle embrassait moins bien que Mireille Darc, sa partenaire dans Les Coeurs brûlés : “Béné ne supportait pas qu’on l’embrasse ! Avec elle, il ne fallait pas mettre la langue (rires). Et elle avait une peau très fragile. Comme j’avais un peu de barbe, elle finissait avec des plaques rouges sur le visage“, conclut-il.

Crédits photos : Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet