Françoise Hardy : ce scénario élaboré pour aller au bout de l’euthanasie voulue par sa mère

Ce mercredi 7 avril, Françoise Hardy s’est exprimée dans l’émission On est fait pour s’entendre sur RTL pour évoquer l’euthanasie. La chanteuse est revenue sur le cas de sa mère qui y a eu recours.

Françoise Hardy

Jacques Dutronc

A 77 ans, Françoise Hardy milite plus que jamais pour le droit à l’euthanasie. A la veille des débats du Parlement au sujet de la proposition de loi sur la fin de vie “libre et choisie“, la chanteuse s’est exprimée au micro de Flavie Flament dans l’émission On est fait pour s’entendre sur RTL. Pour la mère de Thomas Dutronc, il est même “inhumain” de laisser les personnes malades dans la souffrance. Alors qu’elle a réaffirmé son souhait d’avoir recours à l’euthanasie si elle devient trop affaiblie au point de ne plus pouvoir rien faire, elle est également revenue sur le calvaire vécu par sa mère. Cette dernière, frappée par la maladie de Charcot, a eu recours à l’euthanasie grâce à l’aide d’un médecin.

“C’était tellement compréhensible”

Le médecin de ma mère lui avait dit : ’Madame Hardy, le jour où vous le déciderez, vous me le dîtes et vous pourrez compter sur moi’. Il lui a envoyé, le jour où elle l’a décidé, un médecin hospitalier“, a confié Françoise Hardy. Un acte illégal, mais tout avait été prévu pour que personne ne se doute de rien et pense que sa maman ait rendu l’âme le plus naturellement possible. Un plan avait même été imaginé. Ce médecin hospitalier devait élaborer avec moi une sorte de scénario pour que le médecin légiste ne se doute de rien et fasse le nécessaire, a-t-elle expliqué.

Un acte d’amour pour ne plus voir sa mère souffrir et dont Françoise Hardy ne mesurait pas les risques. “Je ne me posais absolument pas la question d’outrepasser la loi, a-t-elle déclaré. C’était la volonté de ma mère et c’était tellement compréhensible. Et je comprenais très bien. Je trouve qu’il y a des conditions de vie qui sont invivables, c’est le cas de le dire, et il faut avoir la possibilité d’arrêter sa vie ! J’ai dit quelque part que les animaux bénéficiaient d’un droit dont les êtres humains ne bénéficiaient pas.” François Hardy a également assuré qu’elle n’avait jamais douté des dernières volontés de sa mère. “Mais de toute façon le médecin hospitalier qui est venu, il l’a vue avant et lui a fait une interview sévère pour être sûr que ce soit sa volonté à elle“, a-t-elle expliqué. Une conviction au sujet de l’euthanasie qu’espère bien faire entendre la star.

Source: Lire L’Article Complet