François Berléand : dubitatif, le comédien réagit aux propos d’Emmanuel Macron sur les non-vaccinés

François Berléand a été interrogé sur les propos d’Emmanuel Macron, qui a dit avoir « très envie d’emmerder » les non-vaccinés, dans Journal inattendu, sur RTL le samedi 8 janvier 2022. Il n’adhère pas au vocabulaire choisi.

  • François Berléand
  • Emmanuel Macron

François Berléand est d’accord sur le fond, mais pas sur la forme. Invité du Journal inattendu, sur RTL le samedi 8 janvier 2022, le comédien a réagi aux propos d’Emmanuel Macron, qui a dit avoir « très envie d’emmerder » les non-vaccinés. « Je n’aime pas quand on emploie des gros mots. Pour un président de la République, j’ai trouvé ça un peu dur« , a-t-il d’abord commenté, face à Ophélie Meunier. Avant de clarifier : « En même temps, il faut dire les choses comme elles sont. 80% des gens qui sont en réanimation ne sont pas vaccinées. Alors 20% le sont, mais on sait que la vaccination sera décisive dans le combat contre la Covid. Donc moi je suis évidemment provax, et non pas antivax« . Pour lui, « on est dans le domaine de l’absurde« . « Je ne comprends pas les antivax« , a-t-il ajouté. Il regrette toutefois les mots utilisés par le président de la République, et estime que la forme « aurait pu être différente« .

Emmanuel Macron au sujet de ses propos sur les non-vaccinés : « J’assume totalement »

Le mardi 4 janvier 2022, en conversation avec des lecteurs du Parisien, dont une infirmière qui a déploré de voir autant de non-vaccinés en réanimation, Emmanuel Macron a déclaré : « J’ai très envie de les emmerder. Et donc on va continuer de le faire, jusqu’au bout« . Des propos qui avaient suscité la polémique en France et à l’étranger. Trois jours plus tard, il a surenchéri durant une conférence de presse avec la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen : « J’avais face à moi deux soignantes qui me disaient qu’il ne fallait plus soigner les gens non-vaccinés qui arrivent aux urgences. De là où je suis, je ne peux pas ne pas être préoccupé par ça. On peut s’émouvoir de formes d’expressions qui peuvent être familières mais j’assume totalement« . Comme François Berléand, une majorité de Français [59%] est d’accord avec le chef d’Etat, mais 65% des personnes interrogées pensent qu' »un président ne devrait pas dire ça », d’après un sondage dévoilé par Le Figaro le jeudi 6 janvier 2022.

Source: Lire L’Article Complet