Francis Perrin : qui est Gersende Dufromentel, sa femme et mère de son fils autiste ?

Comédien dans la série Demain nous appartient (TF1), Francis Perrin fête ce dimanche 10 octobre ses 74 ans. En privé, l’acteur partage sa vie avec Gersende Dufromentel, également comédienne et mère de ses trois enfants.

Les téléspectateurs de TF1 ont découvert Francis Perrin dans son nouveau rôle sur le petit écran. Après avoir incarné le juge Mongeville sur France 3, l’acteur versaillais a intégré le casting de Demain nous appartient, sous les traits de Régis Daunier, le mari de Brigitte, jouée par Catherine Jacob. Le comédien, qui fête ce dimanche 10 octobre ses 74 ans, partage sa vie avec sa compagne Gersende Dufromentel, également actrice et mère de ses trois enfants.

Diplômée du Conservatoire National d’Art dramatique de Paris, Gersende Dufromentel a épousé son compagnon Francis Perrin en 2002. Rapidement, le couple donne naissance à son premier enfant Louis, né en 2002, puis Clarisse (2004) et Baptiste (2005). La comédienne a remonté sur les planches aux côtés de son époux en février 2014, pour les besoins de la pièce Comme un arbre penché. Mais c’est à son rôle de mère que Gersende Dufromentel a décidé de dédier sa vie. L’aîné de ses trois enfants, Louis, a été diagnostiqué autiste à l’âge de 3 ans. Aux côtés de son mari, père de trois enfants de deux précédentes unions, l’actrice s’est engagée pour promouvoir une forme de traitement d’origine américaine. La famille s’est ainsi installée aux environs de Lille où se situe la seule clinique proposant ce traitement.

Un enfant autiste, « un cadeau »

En 2012, Francis Perrin et Gersende Dufromentel ont écrit un livre autobiographique, Louis, pas à pas (éditions Le livre de poche). Ensemble, les deux parents acteurs ont porté à l’écran leur histoire, en adaptant leur ouvrage sous la forme d’un téléfilm, Presque comme les autres, diffusé en 2018 sur France 2. L’occasion pour le couple de partager son histoire et confier les difficultés rencontrées lors du diagnostic de leur enfant. « J’ai été, moi aussi, minée par l’isolement dans lequel nous nous sommes retrouvés. J’étais en colère, je dormais tout le temps », a reconnu Gersende Dufromentel dans un entretien à Télé-Loisirs, ajoutant qu’élever un enfant autiste est à la fois « un fardeau et un cadeau ».

Article écrit avec la collaboration de 6Medias.

Crédits photos : CEDRIC PERRIN / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet