Fanny Ardant, enceinte à la mort de François Truffaut : "Je me suis fracassée"

Fanny Ardant a failli sombrer après le décès de son grand amour, François Truffaut, d’un cancer du cerveau. Mais la comédienne a pu se maintenir à flots grâce à ses enfants… "Etre mère m’a sauvée", a-t-elle confié au Monde.

Fanny Ardant, sauvée par ses enfants

Alors, lorsque la mort a frappé, la douleur a été immense pour Fanny Ardant. Elle aurait pu rester plongée à jamais dans le deuil, mais l’actrice a pu entrevoir la lumière au bout du tunnel, grâce à ses enfants, Lumir, 45 ans, fruit de sa relation avec Dominique Leverd, Joséphine, 37 ans, fille de François Truffaut, qui a vu le jour peu après sa mort, et Baladine, 30 ans, née de son amour avec Fabio Conversi,

https://www.instagram.com/p/CJyLL7hF3Pb/

Une publication partagée par The French Classics (@thefrenchclassics)

Les enfants ont été ma planche de salut. J’ai élevé mes trois filles seules, ça m’a donné envie de vivre, même si je suis toujours restée femme. Etre mère m’a empêchée de m’enfoncer. Ça m’a sauvée et ça m’a permis d’arriver où j’en suis quels que soient les épreuves, les chagrins, les échecs. D’avoir été très malheureuse m’a rendue meilleure“, a expliqué l’actrice au Monde.

Et de conclure: “Les plus grands naufrages de ma vie ont été les gens que j’ai perdus, mais j’ai compris que ce n’était pas pour cela que je n’aimerais plus la vie. C’est difficile à tuer, la vie“.

  • Daniel Auteuil et Fanny Ardant : "Il faut faire durer la passion"

    "La Belle Epoque", deuxième long-métrage de Nicolas Bedos, est disponible en VOD. Une délicieuse comédie qui s'amuse de notre nostalgie et nous souffle à l'oreille un vent de romantisme, sans cynisme ni mélancolie. Nous avons pu échanger, sur La Croisette, avec deux de ses interprètes : Daniel Auteuil qui incarne Victor, dessinateur de BD devenu sexagénaire désabusé, et Fanny Ardant qui joue son épouse moderne et sans complexe. Vont-ils, 40 ans après leur rencontre, parvenir à lutter contre l'érosion des sentiments ?

Fanny Ardant : ses bonheurs, projets et péchés mignons

Désormais, Fanny Ardant (72 ans le 22 mars 2021) s’autorise à aimer la vie et à apprécier les petites joies du quotidien:

Newsletter

Les informations recueillies sont destinées à CCM Benchmark Group pour vous assurer l’envoi de votre newsletter.

Elles seront également utilisées sous réserve des options souscrites, à des fins de ciblage publicitaire.

Vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d’en demander l’effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

Voir un exemple

L’envie et le plaisir me guident encore. J’ai toujours pris des bains chauds, je ne vois pas pourquoi j’arrêterais, j’ai toujours aimé le chocolat, j’aime jouer, pourquoi ça s’arrêterait ? Les choses que j’aime, je les aime tout le temps. Le jour où le plaisir intact de jouer s’en ira, j’irai ouvrir un salon de coiffure dans un village de la Sicile intérieure“.

Source: Lire L’Article Complet