Ezra Miller est à nouveau ciblé par des accusations de violence

Les accusations continuent autour du comportement d’Ezra Miller. Déjà ciblée par un certain nombre d’allégations de violence, et arrêté à plusieurs reprises lors d’altercations à Hawaï, la star de Justice League est désormais confrontée à deux nouveaux témoignages qui risquent d’enterrer définitivement son avenir professionnel avec la Warner Bros.

Variety cite en effet une femme, décrite comme une ex- « amie » de l’interprète de Barry Allen dans la franchise de super-héros (et qui doit être au cœur du prochain blockbuster The Flash), qui vit en Allemagne et regrette aujourd’hui d’avoir accueilli la star chez elle.

La femme en question, qui se fait appeler Nadia, raconte à la publication comment en février dernier, Ezra Miller l’aurait menacée après une simple remarque : elle lui a simplement indiqué qu’iel n’avait pas le droit de fumer chez elle.

« Ça les a mis.e en colère. Je lui ai demandé de partir une vingtaine de fois, peut-être plus. Iel a commencé à m’insulter. Me traiter de « merde transphobe ». De « nazie ». C’est devenu tellement, tellement stressant pour moi. Iel faisait le tour de ma maison, regardait tout, touchait tout, répandait des feuilles de tabac sur le sol. C’était dégoûtant et très intrusif », a-t-elle expliqué. Ezra Miller aurait mis 30 minutes avant de partir, continuant à traiter Nadia « comme une chienne », selon ses propres termes. Une plainte, déposée par Nadia, a été abandonnée par la justice allemande depuis que l’interprète de Flash est de retour aux Etats-Unis.

No comment ?

Dans l’article de Variety, on apprend aussi des détails sur un incident qui remonte à 2020, quand Ezra Miller avait été filmé en train d’étrangler une femme en Islande, la poussant à terre. A la publication, la victime de la star explique qu’ils s’étaient amusés, avec un groupe d’amis qui étaient tous proches d’Ezra Miller à l’époque, à le provoquer en affirmant qu’ils pouvaient le battre dans un combat à mains nues. Les choses auraient alors rapidement dégénéré.

« Tout d’un coup, iel est sur moi, m’étouffant, me criant au visage et me demandant si je veux me battre. Mon ami qui filme voit qu’iel ne plaisante pas et que c’est sérieux, alors il arrête de filmer et me défend alors qu’iel essaie toujours de se battre. Deux amis à moi retiennent Miller alors qu’iel crie : « C’est ce que tu voulais ! C’est ce que vous vouliez ! » », a-t-elle raconté.

Les agents d’Ezra Miller, sans doute un peu dépassés par les événements, n’ont fait aucun commentaire sur ces nouvelles allégations et ont refusé de répondre aux questions de Variety. Mais une source proche de la star aurait révélé à la publication qu’iel compte s’exprimer sur la situation, mais a choisi pour le moment de se focaliser sur sa santé mentale…

Source: Lire L’Article Complet