EXCLU – Josiane Balasko : comment son mari George Aguilar est devenu le « papy » de son petit-fils Andy

Josiane Balasko, à l’affiche à Paris avec son mari George Aguilar de la pièce Un chalet à Gstaad, est une épouse comblée. Une grand-mère comblée, également, puisque le même George Aguilar tient lieu de Papy à son petit-fils Andy depuis la mort de son premier mari Philippe Berry.

Depuis presque 20 ans, George Aguilar et Josiane Balasko sont mari et femme. Actuellement à l’affiche de la pièce Un chalet à Gstaad au Théâtre des Nouveautés à Paris, l’acteur américain et la comédienne révélée au sein de la troupe du Splendid ont néanmoins eu d’autres vies avant de se rencontrer. « J’ai eu des enfants et des petits-enfants de ma première vie qui vivent un peu partout en Amérique », explique George Aguilar, qui a notamment joué dans le film Bagdad Café.

Quant à Josiane Balasko, elle a longtemps été mariée à Philippe Berry, le frère de l’acteur de Richard Berry. Ensemble, ils ont élevé deux enfants, Marilou et Rudy, et la première a donné naissance en 2018 à un petit garçon prénommé Andy. Philippe Berry, qui était peintre, sculpteur et décorateur, est mort en 2019.

« Ma famille se résume donc à ma fille, à mon fils, à George, à mon petit-fils »

Dans Gala, Josiane Balasko se souvient : « Ça a été à la fois dur pour les enfants et brutal pour moi de perdre quelqu’un avec qui j’ai vécu vingt ans. Heureusement, Andy a avec George un papy dans la mesure où il n’en a plus, non plus, du côté de son père. » George Aguilar ne manque pas d’expérience avec les enfants : « J’ai beaucoup travaillé, dans le milieu scolaire et éducatif aux États-Unis dans les années quatre-vingt », explique-t-il.
« Je n’ai plus mes parents, j’ai perdu récemment mon grand frère qui était beaucoup plus âgé que moi, ajoute Josiane Balasko. Ma famille se résume donc à ma fille, à mon fils, à George, à mon petit-fils. » Bref, même endeuillée, l’actrice est bien entourée.

Notre interview croisée de Josiane Balasko et George Aguilar est à lire en intégralité dans le magazine Gala, en kiosque ce jeudi 30 septembre

Crédits photos : Benjamin Decoin

Autour de

Source: Lire L’Article Complet