Exclu. Bear Grylls, En pleine nature (Disney+) "Merci la vie car j'aurais dû mourir bien des fois !"

Ce mercredi 21 juillet, Bear Grylls est de retour sur Disney+ avec En pleine nature. Nous l’avons rencontré il y a quelques mois.

Jolie prise pour la plateforme Disney + qui s’adjoint donc les services du plus barré des animateurs-aventuriers, l’ami Bear Grylls. Pas avare de confidences, l’homme qui n’a décidément peur de rien a accepté de répondre aux questions de Télé Loisirs, il y a quelques semaines. Covid oblige, on aurait adoré le voir en vrai ! Mais on a pu néanmoins constater que ce mec-là est un chouette bonhomme. La preuve !

Télé Loisirs. Quelle est la chose la plus dure dans toutes vos aventures ?

Bear Grylls. Les températures extrêmes. Et ce qu’on soit dans le désert l’été ou dans les montagnes en hiver. Mais mon job c’est d’anticiper tout ça pour que les invités de l’émission n’aillent pas au delà de leurs capacités d’endurance, d’adaptation à un environnement hostile et sauvage. Cela dit, j’aime aussi leur faire atteindre leur limites, les pousser dans leurs retranchements.

TL. Est il difficile de convaincre les personnalités de vous suivre dans vos aventures ?

BG. Non et on est assez chanceux même en cette période de Covid 19 ! On a eu les meilleurs invités (Terry Crews, Danny Trejo ou encore Anthony Mackie) et j’en suis super fier ! Et surtout on ne fait que 6 à 10 émissions par an et du coup on choisit les meilleurs, ceux qui sont vraiment motivés. Ils n’y vont pas pour l’argent, y a rien à gagner. Ils sont là pour l’expérience dans un milieu hostile, pour l’introspection, pour voir quelles compétences ils ont dans ce milieu etc. Ils doivent se montrer parfois vulnérables, ce qui n’est pas facile… Ces stars viennent car ils sont à un moment de leur vie où ils veulent partager des choses.

TL. En faisant cette émission, avez vous l’impression de sortir de votre zone de confort à savoir la vie à la rude dans un milieu hostile, seul ?

BG J’aime l’état sauvage mais je ne m’y conforme pas. Et je n’aime pas les zones de confort de toutes façons car on y stagne. Je préfère toujours repousser mes limites. Mais quand je suis dans la nature, je fait très attention à tout car je la respecte. Et je fais aussi attention à ce que mes invités soient en sécurité. J’ai fait mienne la devise des commandos britanniques : être à l’aise avec l’incertitude. Il faut être soudés et prêts à toute éventualité pour que rien n’aille mal.

TL Quel est le défi de En pleine nature ? Que le monde change et qu’il mérite d’être protégé ?

BG C’est le message incontesté et fort de l’émission. Le monde est magnifique et on doit s’en occuper. Il est tellement fragile.

TL. Il y a longtemps, vous vous êtes blessé sérieusement au dos. Comment avez vous retrouvez le courage de multiplier vos activités ?

BG. Je fais avec. Je ne veux pas arriver à la fin de ma vie avec un corps parfaitement préservé quel gâchis ! Moi j’adore dire : « waouh quel ride j’ai accompli !” J’ai des cicatrices, des marques etc. Ça veut dire que j’ai bien vécu que j’ai fait des choses, poussé mes limites. Et je devrais être en bien plus piteux état, vu ce que j’ai affronté ! Mais je suis chanceux et reconnaissant d’être encore en vie. J’aurais dû mourir tellement de fois ! Je fais en sorte de m’entretenir physiquement, d’être encore plus souple et de ne jamais me plaindre pr mieux faire face au danger.

TL. Vous avez déclaré qu’on se tenait toujours sur les épaules d’un géant… qui est le vôtre ?

BG Mon défunt père, sans aucun doute. C’était un ancien marine qui aimait la nature. Il adorait grimper, il aimait la mer. C’est lui qui m’a tout appris sur la question au fur et à mesure que je grandissais et m’a poussé à être le meilleur. Il est mort, j’étais si jeune. Il m’a appris le courage d’aller au delà de mes limites, d’avoir de solides amitiés, de savoir faire face à l’échec. Il m’a donné tant de valeurs.

TL Vos envies d’ailleurs vous mèneront où l’an prochain ?

BG On s’intéresse au Moyen Orient. Il y a tellement d’aventures à vivre là bas.. Je suis excité à l’idée de montrer les belles montagnes de là bas, les sentiers spectaculaires.

TL Quand vous partez en voyage, que trouve-t-on sur la liste de vos envies ?

BG J’ai toujours une longue liste ! J’espère souvent vivre un moment exceptionnel avec des amis.Puis j’espère rester en vie, responsabiliser ceux qui m’entourent et bien m’amuser !

Source: Lire L’Article Complet