Eric Zemmour : ses propos sur les handicapés font polémique

Les polémiques se suivent mais ne se ressemblent pas pour Eric Zemmour. Le candidat à la présidentielle a suscité une vague de protestation après ses propos sur le handicap tenus sur BFMTV vendredi 14 janvier 2022.

  • Eric Zemmour
  • Gilbert Montagné

C’est une polémique dont l’ancien éditorialiste se serait cette fois-ci bien passé. En pleine course vers l’Elysée, et n’ayant toujours pas obtenu les 500 parrainages requis pour pouvoir être officiellement candidat, Eric Zemmour a un objectif : quitter son image sulfureuse pour tenter de fédérer les français autour de lui, et convaincre qu’il peut faire un bon Président. Pourtant, le vendredi 14 janvier 2022, il développe face aux caméras de BFMTV une opinion très clivante. Selon lui, il faut réserver des établissements scolaires spécialisés pour les enfants handicapés, et ainsi ne pas les mettre dans des écoles dites classiques. Souhaiter que les enfants handicapés soient intégrés dans des classes non adaptées à leurs handicaps relève d’après ses propres mots d’une « obsession de l’inclusion« , et ferait « une mauvaise manière » aux autres enfants.

Gilbert Montagné fait part de sa colère

Ces propos chocs ont soulevé une vague de protestations et les critiques politiques ont fusé. La secrétaire d’Etat chargée du Handicap, Sophie Cluzel, a vivement critiqué le point de vue d’Eric Zemmour sur Twitter : « Par cette déclaration pitoyable, Eric Zemmour illustre une fois de plus son rejet des différences. Les personnes en situation de handicap ont toute leur place dans la société« . Damien Abad, ténor des Républicains, lui même handicapé, a exigé sur Twitter aussi des excuses publiques de la part du candidat. Le samedi 15 janvier 2022, c’est Gilbert Montagné qui, très indigné, a pris la parole afin de dénoncer les propos de l’ancien journaliste. « La stupidité c’est de penser que ces gens-là, il faut les mettre dans des endroits où ils sont entre eux, comme ça, ça ne dérange personne. Comme si on dérangeait. Évidemment que non ! » s’est-il énervé au micro de BFMTV. Face au tollé suscitant l’unanimité contre lui, Eric Zemmour, récemment assigné en justice pour contrefaçon du droit d’auteur, a publié une vidéo sur ses réseaux sociaux afin de nuancer ses propos, et répondre à ses détracteurs. Il y a dénoncé des « propos détournés » par des « politiciens » coupables selon lui de « mensonges » et « d’hypocrisie ».

Source: Lire L’Article Complet