Eric Zemmour lâché par un millionaire et sa fille : des proches de Sarah Knafo en cause…

Principal soutien financier d’Eric Zemmour, le millionaire Charles Gave vient de brusquement couper les ponts avec le polémiste. En coulisses, un clash aurait opposé sa fille Emmanuelle et des amis de Sarah Knafo, la proche conseillère du quasi-candidat à la présidentielle…

Y a-t-il du rififi chez Eric Zemmour ? Alors que sa campagne marque le pas, entre perte de vitesse dans les sondages et inquiétudes autour du nombre de parrainages, le polémiste vient d’essuyer un nouveau coup dur : Charles Gave, millionnaire et soutien de la première heure, a décidé de jeter l’éponge. Mais si officiellement, le financier n’a plus le temps pour l’essayiste, comme il l’affirme dans Le Point, d’autres raisons seraient liées à cette rupture. Il y a d’abord ce couac juridique autour du prêt de 300 000 euros accordé au polémiste, qui pourrait ne pas être utilisable pour une campagne électorale, mais surtout un différend personnel entre Emmanuelle Gave et deux proches de Sarah Knafo.

Car la fille du millionnaire accuse Erik Tegnér et Garen Shnorhokian, respectivement directeur de la rédaction du média Livre noir et membre de l’association « Les amis d’Eric Zemmour », d’avoir voulu l’escroquer. À l’époque des européennes 2019, l’avocate se dit en « position éligible » sur la liste du parti souverainiste Debout la France (DLF), mais une polémique éclate après la révélation de tweets jugés racistes dans Quotidien. Emmanuelle Gave accepte alors de se faire aider par les deux hommes pour faire le ménage sur son profil contre « 600 euros en liquide« , comme elle l’affirme à Libération.

Problème : un programme existe pour supprimer massivement des tweets contre quelques euros à peine. Ce qu’elle découvre bien plus tard. « Je pensais que c’était des amis. J’en ai conçu un certain dépit », déplore-t-elle. Dans une récente série de tweets, effacés depuis, elle les accuse d’être « des crapules » ayant essayé d’escroquer une « fille à papa ». Même si de son côté, Erik Tegnér affirme avoir « pris 200 euros » et qu’un outil pour effacer massivement des messages n’existait pas en 2019.

Charles Gave aurait réclamé l’éviction des deux amis de Sarah Knafo

En octobre, lorsqu’elle apprend que ce dernier est pressenti pour devenir porte-parole d’Eric Zemmour, Emmanuelle Gave s’active alors pour faire barrage. Déjà échaudé par les 300 000 euros qu’il risquait de ne jamais revoir, son père aurait donc réclamé la mise à l’écart d’Erik Tegnér et Garen Shnorhokian, doutant de leur honnêteté. « Refus des intéressés« , raconte Le Point. C’est là que le millionnaire proche des milieux identitaires aurait décidé de ne plus soutenir Eric Zemmour. Et une campagne qui, à quelques jours de commencer officiellement, vient peut-être de subir son premier grand revers.

Crédits photos : Moritz Thibaud/ABACA

Autour de

Source: Lire L’Article Complet