Eric Lartigau endeuillé : le réalisateur rend un bel hommage à sa sœur

Plusieurs semaines après sa disparition, Eric Lartigau a partagé le 15 novembre 2021 sur Instagram un bel hommage rendu à sa sœur, costumière de son état et décédée alors qu’elle participait à l’un des films du réalisateur.

Restez informée

Mais qui a tué Pamela Rose ?, Prête-moi ta main, La famille Bélier, c’est lui ! Eric Lartigau est en effet derrière les caméras de ces trois comédies acclamées par la critique, faisant de lui un réalisateur respecté dans ce milieu. Et longtemps, celui qui a commencé par réaliser des séquences pour Les guignols de l’info a assorti cette réussite professionnelle à une belle romance avec l’actrice Marina Foïs. Jusqu’à sa séparation en mars 2021, le couple filait le parfait amour en compagnie de ses deux enfants, Lazarre (2004) et Georges (2008). Une histoire d’amour démarrée dans la peine, alors que l’ancienne maîtresse de cérémonie des César devait surmonter la mort brutale de son frère. « Il n’a jamais eu peur de ma douleur, mais il m’a interdit de m’y enfermer. Très vite, il m’a forcée à regarder devant. C’était violent (…) Sans lui, sans cette envie qu’il porte en lui et qu’il m’a communiquée, je n’aurais pas fait la moitié de ce que j’ai fait », reconnaissait-elle dans Psychologies Magazine en octobre 2010.

« Ma sœur. Mon ange »

C’est au tour d’Eric Lartigau de devoir dompter ses souffrances après la disparition de sa frangine Nadine, costumière de cinéma et décédée alors qu’elle participait au dernier film du réalisateur Cet été-là. Ce dernier a en effet partagé sur Instagram, le 15 novembre 2021, la capture d’écran d’une page du magazine de Sud Ouest, où il est question d’un billet d’humeur de Delphine Gleize, co-scénariste de cette fiction et dévastée à l’idée de devoir enterrer son amie. Un magnifique texte au cours duquel l’auteure brosse le portrait de cette femme radieuse et narre « cette route inconsolable ». Forcément touché par ces mots remplis de grâce, le roi du box-office a simplement apposé un « Ma sœur. Mon ange » plein de pudeur, en légende, avant d’ajouter une nouvelle image de la disparue sous la forme d’un beau portrait sépia. Une belle manière d’exorciser son chagrin.

https://www.instagram.com/p/CWRTAsnr8hx/

A post shared by Eric Lartigau (@ericlartigau)

A lire aussi : Hélène Darroze en deuil : après la mort de son père, elle perd un autre membre de sa famille

Source: Lire L’Article Complet