Eric Clapton « ne peut plus jouer de guitare » depuis son vaccin ? Méfiance
  • Eric Clapton « ne peut plus jouer de la guitare » après avoir été vacciné contre le Covid-19 ? L’affirmation se répand sur les réseaux sociaux.
  • Dans une interview, le musicien a expliqué avoir eu des douleurs aux mains après avoir été vacciné avec le sérum d’AstraZeneca. Des douleurs qu’il n’impute pas qu’au vaccin : le guitariste souffre d’une maladie qui touche les nerfs.
  • Eric Clapton a par ailleurs annoncé une tournée aux Etats-Unis en septembre.

Un des plus célèbres guitaristes au monde « ne peut plus jouer de la guitare » après avoir été
vacciné contre le Covid-19 ? C’est l’affirmation qui se répand sur les réseaux sociaux. Le 13 juin, une chaîne YouTube
a publié une interview d’Eric Clapton, dans laquelle il explique avoir reçu deux doses
d’AstraZeneca.

L’interprète de Layla confie avoir d’abord été réticent à la vaccination, en raison d’une « peur terrible des aiguilles » et d’un emphysème, une maladie qui atteint les poumons. Le Britannique a finalement décidé de se faire vacciner en raison de son âge – 76 ans –, des demandes de ses proches et du fait que le vaccin venait d’Oxford.

Le musicien souffre d’une maladie qui touche les nerfs

Après sa seconde dose, le guitariste virtuose a souffert de fortes douleurs, notamment aux mains. Des douleurs qu’il n’attribue pas qu’à la vaccination : le musicien souffre de « neuropathie périphérique », une maladie qui touche les nerfs et qu’il décrit comme « progressive » et « incurable ». A cause de cette maladie, Eric Clapton explique ressentir « de l’engourdissement ou des picotements ».

Il explique qu’après la vaccination, ses douleurs ont augmenté et qu’il n’a pas pu se servir de ses mains pendant trois semaines. Toutefois, contrairement à ce qui est affirmé sur les réseaux sociaux, Eric Clapton n’a pas arrêté de jouer de la guitare. Dans la même interview, il explique qu’on lui a demandé de jouer lors d’un concert privé dans les Caraïbes après avoir reçu sa seconde dose. Il sera par ailleurs en tournée aux Etats-Unis en septembre.

En 2018, le guitariste expliquait que ses « mains fonctionnent à peine »

En 2016, Eric Clapton avait confié au magazine Classic Rock que jouer de la guitare était devenu « parfois difficile ». Deux ans plus tard, il
s’inquiétait auprès de la BBC de ses acouphènes et ajoutait que ses « mains fonctionnent à peine ». Sa neuropathie avait été diagnostiquée cinq ans plus tôt.

Le CHU de Bordeaux n’avait constaté, au 19 avril, « aucun effet secondaire grave » chez 780 patients souffrant de maladies neuromusculaires et vaccinés contre le Covid-19 avec les vaccins d’AstraZeneca ou de Pfizer. Des maux de tête, de la fatigue et une douleur au point d’injection étaient les effets secondaires les plus fréquents enregistrés chez les patients vaccinés avec AstraZeneca.

Filnemus, une filière portant sur l’étude des maladies neuromusculaires et qui réunit des professionnels de santé et des associations de patients, indique qu’« il n’y a pas de contre-indications spécifiques » à ces vaccins pour les patients neuromusculaires.

En mai, évoquant déjà son état de santé, Eric Clapton avait parlé de « propagande vaccinale », rapporte Rolling Stones. L’année dernière, il a participé à l’enregistrement d’une chanson anti-confinement avec le chanteur Van Morrison, engagé pour soutenir les musiciens qui ne peuvent plus jouer sur scène. « Veux-tu être un homme libre ou veux-tu être un esclave ? /Veux-tu porter ces chaînes jusque dans la tombe ? », s’interrogent les deux musiciens dans Stand and Deliver. Le ton était donné.

Source: Lire L’Article Complet