Enrico Macias, un père "infidèle" : les confidences poignantes de sa fille Joyca

Lundi 27 décembre 2021, France 3 diffusait Enrico Macias, l’inattendu. Un documentaire qui rendait hommage au chanteur et relatait les grands chapitres de sa vie. Parmi eux, la perte de sa femme, Suzy, en 2008, avec qui il passa 50 ans de sa vie.

  • Enrico Macias

Un pilier de la chanson française. Le 27 décembre 2021, France 3 rendait hommage à Enrico Macias avec un documentaire saisissant : Enrico Macias, l’inattendu. L’occasion de revivre les grands moments de sa carrière, de la sortie de son tube Enfants de tous pays, devenu le symbole de la communauté Pieds-noirs en France, jusqu’à la sortie de son dernier album en 2019. De plus, le reportage lève le voile sur la vie privée du chanteur, racontée par ses deux enfants, Joyca et Jean-Claude, mais avant tout marquée par sa rencontre avec Suzy Leyris, à qui il dira « oui » pour la vie en 1962. Le couple restera ensemble pendant 46 ans, séparé par la mort de cette dernière en 2008. En 2019, dans les colonnes du Parisien, la fille du chanteur avait notamment évoqué l’infidélité de son père. Une interview dénichée par nos confrères de Gala.

« Elle était sa complice, sa conseillère, son pilier… »

« Mon père aimait et aime toujours s’amuser et n’a jamais été fidèle. Mais comme il le dit lui-même : il est toujours rentré à la maison. Et ma mère a vraiment été la femme de sa vie« , avait confié Joyca Macias à nos confrères. Cependant, son épouse Suzy, tout de même blessée par ces infidélités, a toujours soutenu son mari quoi qu’il en coûte : « C’était son pilier, Elle était sa complice, sa conseillère, donnait son avis sur les chansons », racontait Joyca au Parisien. Des souvenirs dont se souvient également Jean-Claude, le fils d’Enrico Macias.

« C’était elle qui tenait la maison. Quand on était petits, mon père était souvent absent, et quand il voulait jouer le Père Fouettard sur les devoirs, ça ne durait pas longtemps. Il perdait patience, me disait d’approfondir ma leçon… puis revenait dans ma chambre me jouer à la guitare mes chansons préférées », expliquait le fils de l’artiste en 2019. Malgré l’absence et une paternité qui avait ses limites, ses enfants évoquent une ambiance chaleureuse à la maison : « La mélancolie, il la chasse par un rire. Dans ces cas-là, il est très drôle, très généreux, aime partager. […] Avec nous, c’est le patriarche qui ne flanche pas », explique Joyca. Et de conclure : « Ses coups de blues, il les garde pour ses potes… »

Source: Lire L’Article Complet