Emmanuel Macron : ses vacances au Fort Brégançon ont failli être gâchées par les manifestants

Un élu local, accompagné d’une vingtaine de personnes, s’est rendu sur une plage proche du Fort de Brégançon, la rédience estivale d’Emmanuel Macron, pour protester contre le pass sanitaire, apprend-on dans Nice Matin le samedi 7 août 2021.

  • Emmanuel Macron

Des participants au mouvement anti pass sanitaire ont profité de la présence d’Emmanuel Macron dans le Fort de Brégançon (Var) pour tenter de l’interpeller. Une vingtaine d’entre eux se sont rassemblés sur une plage non loin de la propriété de vacances présidentielle le samedi 7 août 2021, rapporte le quotidien local Nice Matin. L’appel a été lancé par un élu de La-Seyne-sur-Mer, Damien Guttierez. D’après le journal, ce dernier, “caché dans les hauteurs du sentier du littoral, a utilisé un mégaphone pour faire passer son message, quasiment inaudible depuis la plage du Cabasson“. “Non au pass sanitaire, oui à la démocratie! Le pass sanitaire ne passera jamais!“, a-t-il crié en direction du président actuellement en vacances studieuses. Cette tentative de happening a vite pris fin, puisque Damien Gutierrez a été “rapidement arrêté par deux gendarmes“.

Exclu “définitivement” du Front national en 2016

L’homme politique d’extrême droite se décrit comme “Responsable FN de la Seyne-sur-Mer sur son compte Twitter, inactif depuis plus de deux ans. Comme le relatait Var Matin, l’opposant à Marine Le Pen et soutien de sa nièce Marion Maréchal-Le Pen, a été exclu “définitivement” du parti, qui porte désormais le nom de Rassemblement National, en 2016.

Ce rassemblement s’est déroulé en marge de manifestations d’une plus grande envergure, organisées aux quatre coins de la France, le samedi 7 août 2021. Les membres du mouvement pour mettre fin à cette mesure du gouvernement se réunissent en nombre tous les samedis, depuis le 17 juillet 2021. Dans le Var, c’est à Toulon qu’ils défilent. C’est dans ce même département méridional que l’afficheur controversé Michel-Ange Flori avait représenté Emmanuel Macron en Adolf Hitler, pour dénoncer l’instauration de ce certificat. En réaction, le président de la République avait fait appel à un cabinet d’avocats parisien, dans le but de porter plainte.

Source: Lire L’Article Complet