Emmanuel Macron : ses parents attristés par "la distance et l'éloignement" de leur fils

Dans un papier publié par Le Monde, le père d’Emmanuel Macron, Jean-Michel Macron, s’est livré à quelques confidences au sujet de sa relation avec son fils. Selon lui, le chef d’Etat serait de plus en plus “distant” avec ses proches.

  • Emmanuel Macron
  • Jean-Michel Macron

Il ne s’était pas exprimé au sujet de son fils depuis son élection. Le 31 décembre 2020, Le Monde consacrait un long décryptage sur la relation qu’entretiennent les présidents de la République avec leur père dans un papier intitulé : Les présidents et leur père, une histoire compliquée. Parmi les protagonistes de cet article, Emmanuel Macron, qui n’a jamais vraiment été très proche de son père, Jean-Michel Macron. Pour ce qui est de sa maman, Françoise Noguès, les liens n’ont jamais été au beau fixe non plus. Selon l’entourage du mari de Brigitte Macron, le chef d’Etat aurait plutôt une passion pour sa grand-mère. Interrogé par nos confrères du Monde, le père d’Emmanuel Macron a accepté d’en dire un peu plus sur le lien qu’il entretient avec son fils… ou plutôt ce qui les sépare.

“Mon ex-épouse a des réactions affectives beaucoup plus violentes”

Comme le confie Jean-Michel Macron au journal, Emmanuel Macron prendrait son téléphone pour donner des nouvelles à ses parents que “trois ou quatre fois par an”. Pour ce qui est du reste de sa famille, le président de la République ne les voit plus du tout. Sa maman, Françoise Noguès, ainsi que son frère et sa sœur, Laurent et Estelle, “s’en attristent”, a confié le père du chef d’Etat. Pire encore, Jean-Michel Macron a affirmé que s’il relativisait sur ses relations avec son fils, son ex-femme, elle, avait du mal à avaler la couleuvre : “Mon ex-épouse a des réactions affectives beaucoup plus violentes que moi”, a-t-il précisé.

Comme l’explique le journal, il y aurait “une forme de distance et d’éloignement” entre Emmanuel Macron et son père. Selon eux, le patriarche n’a pas aimé la cérémonie d’investiture” de son fils mais a été “saisi” par l’apparition dans la nuit, au soir de la victoire, devant la Pyramide du Louvre : Oui, ce soir-là, j’étais heureux parce qu’Emmanuel a réussi à faire ce qu’il voulait faire. Il est entré dans l’histoire de France, ce n’est pas rien”, a-t-il confié au Monde. Un papa fier de son fils… malgré tout.

Source: Lire L’Article Complet